Une intelligence artificielle révèle à quoi ressemblerait la « Joconde » selon différentes nationalités – Teach me about Science

Une intelligence artificielle révèle à quoi ressemblerait la « Joconde » selon différentes nationalités – Teach me about Science
Une intelligence artificielle révèle à quoi ressemblerait la « Joconde » selon différentes nationalités – Teach me about Science
-

Découvrez comment l’intelligence artificielle a recréé l’emblématique « Mona Lisa » de Léonard de Vinci.

Depuis plusieurs mois, l’intelligence artificielle ne cesse de nous surprendre, non seulement en raison des grands progrès qu’elle a réalisés dans différents domaines scientifiques, mais aussi en raison d’une problématique un peu plus simple, mais tout aussi impressionnante : il s’agit des images créées. . grâce à cette technologie qui est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux et autres médias numériques, qui se distinguent par la révélation de problèmes qui restent un mystère pour l’être humain, par la réponse à des curiosités que tout le monde a interrogées à un moment donné, ainsi que par la reconstitution du quotidien. problèmes ou science-fiction.

À cet égard, comme la plupart de nos lecteurs le savent, les plus populaires étaient les « Dinoprofessions », des images tendres et amusantes de dinosaures étant médecins, architectes, administrateurs, scientifiques et tous les types de professions imaginables ; la révélation de ce à quoi Dieu ressemblerait ; la reconstitution de ce qui pourrait se trouver sous le célèbre gouffre de  ; que pourrait-il se passer si le volcan Popocatépetl entre en éruption, entre autres problèmes.

La plupart de ces récréations ont été générées par des utilisateurs sur les réseaux sociaux pleins de curiosité et beaucoup d’imagination. A cette occasion, l’un des internautes a demandé à une intelligence artificielle de recréer la célèbre Joconde de Léonard de Vinci avec différentes nationalités, transformant ainsi l’œuvre d’art emblématique et lui donnant une touche culturelle assez impressionnante.

Comme nous le savons bien, La Joconde est un chef-d’œuvre de Léonard de Vinci considéré comme l’un des tableaux les plus emblématiques de l’histoire de l’art. Il a été peint au XVIe siècle et, selon ce que l’on sait, ce tableau serait un tableau. portrait de Lisa Gerhardini, épouse de Francesco del Giocondo, un marchand florentin qui voulait un portrait de sa femme, bien qu’il existe de nombreuses autres théories à ce sujet, comme celles qui soutiennent qu’il s’agissait de la mère de l’artiste ou de Léonard lui-même en travesti.

En général, de nombreux facteurs ont permis à cette œuvre emblématique de se démarquer parmi tant d’autres, l’un des plus impressionnants étant le sourire énigmatique du protagoniste du portrait et l’air brumeux du tableau, obtenu grâce à une technique connue comme « Sfumato », qui, comme décrit, « consiste à réduire le poids du dessin, à flouter les contours et à mélanger les ombres pour générer l’apparence d’objets mal définis, presque flous ». L’effet produit anime le sourire et donne vie à la Joconde.

Et comme si tout derrière ce tableau ne suffisait pas, la Joconde circule désormais sur les réseaux de multiples nationalités, nous vous partageons le résultat ci-dessous :

Comme vous pouvez le constater, observer ce qui est l’un des portraits les plus emblématiques de l’histoire de la peinture et l’une des œuvres les plus remarquables de Léonard de Vinci transformé et recréé pour s’adapter aux caractéristiques physiques et culturelles d’autres pays est véritablement une question. intéressant, c’est pourquoi il a retenu l’attention de nombreux internautes.

Et, même si pour beaucoup cela pourrait être considéré comme un manque de respect envers l’emblématique Joconde de Léonard de Vinci, qui jouit d’une admiration et d’une popularité bien méritées, nombreux sont ceux qui estiment que profiter des outils offerts par l’intelligence artificielle pour réaliser ces recréations, Plus qu’une justification grossière, il y a derrière cela une curiosité singulière quant à ce à quoi quelque chose aurait pu ressembler si le contexte avait été différent.

Partagez la science, partagez les connaissances.

-

PREV Anthologie incontournable de l’art non représentatif du pays
NEXT L’architecte Antonio Fernández Alba est décédé à 96 ans