Le photographe de Vitoria qui parcourt Madrid avec deux expositions à PhotoEspaña

-

mardi 28 mai 2024, 00:22

Il est l’un des photographes basques les plus en vue dans le circuit artistique international. Et son agenda d’engagements et le parcours d’exposition de ses œuvres laissent quelques indices à ce sujet. Jon Gorospe (Vitoria, 1986), artiste basé à Oslo, présente cette semaine deux expositions à Madrid à l’occasion du célèbre festival PhotoEspaña, qui fête ses 26 ans comme l’un des grands programmes autour de l’image célébrés au niveau national. niveau.

Lors de la présentation hier à Madrid, on a dévoilé le vaste programme de l’exposition qui mettra en vedette des personnalités telles que le photographe ukrainien Boris Savelev, qui a reçu le prix PhotoEspaña pour ses portraits de différents paysages qui ont constitué l’URSS. Si Savelev expose à l’Espace Culturel Serrería Belga de Madrid, Gorospe le fait dans la salle Goya du Círculo de Bellas Artes avec 37 autres créateurs dans le cadre du collectif « Perpetuum mobile », et fait ses débuts dans la capitale avec une exposition individuelle en la galerie centrale Camera Obscura.

Les expositions de Gorospe à Madrid

  • « Ceci et toutes les villes », dans la galerie Camera Obscura
    On peut le voir du 30 mai au 20 juillet. Il présente des œuvres sélectionnées parmi plusieurs projets de l’auteur axés sur l’exploration de l’architecture, de l’espace urbain et de l’esthétique des métropoles contemporaines.

  • ‘Perpetuum mobile’, au Círculo de Bellas Artes de Madrid
    Du 29 août au 1er septembre. Dans le cadre d’un collectif avec d’autres artistes tels que Aitor Ortiz, Irene Zottola, Ixone Sádaba, Jon Cazenave, Patricia Bofill et Roberto Aguirrezabala, entre autres.

L’exposition collective s’ouvre aujourd’hui et porte sur les « limites de la photographie » et la « bidimensionnalité ». Parmi les signatures qui l’entourent dans une exposition visible jusqu’au 1er septembre figurent d’autres artistes basques comme Aitor Ortiz, Ixone Sádaba, Jon Cazenave ou Bego Antón. Également Irene Zottola, une créatrice madrilène qui est actuellement à l’affiche de l’exposition « Ícaro ».

Détails de trois œuvres de Jon Gorospe qui seront exposées à Madrid.

Jon Gorospé

Deux jours seulement après la première de « Perpetuum mobile », déjà jeudi, Gorospe présente son exposition comme le protagoniste absolu. Ce sera avec l’un de ses projets à long terme. Il s’agit de « This and All Cities » (jusqu’au 20 juillet), une série d’images qui se concentre sur « l’exploration de l’architecture, de l’espace urbain et de l’esthétique des métropoles contemporaines ». Les grandes villes se ressemblent de plus en plus dans leur conception urbaine et certains bâtiments suivent des modèles presque identiques.

Comme on peut le lire sur l’affiche, Gorospe rassemble une collection de clichés de villes nocturnes qui fonctionnent comme des « fragments » de la même ville, ainsi que des gravures de piliers et de colonnes qui soutiennent les bâtiments financiers. Ce travail est lié au projet « Polished Cities », qu’il a commencé à développer lors de son séjour à New York grâce à la prestigieuse bourse Guggenheim. Dans ce plan, il a pris des photographies de différentes villes comme Berlin, Milan, New York, Oslo et Singapour.

Ce contenu est exclusif aux abonnés

Accédez à un mois entier pour seulement 0,99 €

Êtes-vous déjà abonné? Se connecter

-

NEXT Fabio MacNamara prie l’Immaculée Conception