Horacio Cabak a été licencié de La Jaula de la Moda et il a appris à la télévision : “C’est la faute de…”

-

mercredi 24 avril 2024

18h00

La crise économique que traverse l’Argentine frappe les différentes chaînes de télévision et ces dernières semaines ont pris des décisions drastiques concernant l’avenir de certaines personnalités. Ainsi que Télévision américaine a décidé de se désengager Marcelo Tinellià City, la même chose s’est produite avec une autre star emblématique.

Il se trouve que Horacio Cabak, animateur historique de La Jaula de la Moda, s’est séparé du programme et a fait une solide défense. Apprendre que Pollo Álvarez sera son remplaçant l’a rendu encore plus en colère car ce n’est pas une personne liée à la mode.

« Vous savez quel est le problème, cette question est très simple. La chaîne a décidé que je ne devais pas continuer. Pourquoi ne peuvent-ils pas le dire comme ça ? On dit qu’il a démissionné, il n’a pas démissionné. Depuis décembre, je dis la même chose, je n’ai pas démissionné. J’ai signé avec LN+, tout le monde le savait et ils savaient aussi qu’il n’y avait pas d’exclusivité », a-t-il commencé par exprimer.

Dans une table de débat brûlante avec laquelle il a partagé Yanina Latorre et Marina Calabro, il parut indigné. La colère sortait de ses pores et la colère de Cabak C’était incontrôlable puisqu’ils l’ont expulsé directement et après avoir été là pendant plus d’une décennie.

“La chaîne a pris la décision que je ne devais pas continuer, il n’y a pas de clause de résiliation, il n’y a pas de contrat d’exclusivité, il y a une seule décision de la chaîne pour dire ‘nous ne continuons pas avec Horacio'”, a déclaré le chauffeur dans un message. état de colère absolue.

“Ce qui n’est pas compris, c’est que si j’ai commencé à LN en février, parce qu’en février ils ne m’ont pas dit de ne pas continuer avec ‘La Jaula’ et ils me l’ont dit en avril après m’avoir demandé du temps pour réfléchir. En février, ils m’ont dit “nous ne savons toujours pas quand nous reviendrons””, a-t-il ajouté. Cabak.

Déçu et incapable de comprendre ce qui s’est passé, ce qui l’a le plus blessé a été la façon dont les autorités ont géré la situation. L’information a d’abord été divulguée dans les médias, elle a été diffusée par les canaux et seulement ensuite elle a été communiquée par message téléphonique.

« Par WhatsApp, ils m’ont dit qu’ils cherchaient une autre alternative alors qu’il y a quarante minutes, ils l’annonçaient dans Intruders. La chaîne a pris la décision, parfait, j’étais sans contrat. “Ne me blâmez pas, car il n’y avait pas une telle exclusivité, ils ne m’ont jamais payé pour cela”, a-t-il déclaré. Horace.

-

NEXT ‘Magaly TV La Firme’ LIVE : suivez la couverture complète du meilleur du divertissement, ampay et réactions