La ville du sud de la France pleine de cerises… et qui traite avec le diable

-

Elle était espagnole puis française. A seulement 24 kilomètres de la mer Méditerranée, la petite capitale du Vallespir, au pied des Pyrénées-Orientales, a été un cadre important de conflits -et d’accords- historiques, agriculture et surtout le révolution artistique du 20ème siècle. Céret, c’est des galeries d’art, des ruelles, des cerisiers en fleurs, des antiquaires, des échoppes de rue et une longue tradition taurine. Voici les curiosités Ce que cache cette ville française aux couleurs catalanes :

céret4

Photo : Irène Mireia Vera

une colonie d’artistes

Plus d’un voyageur sera peut-être surpris de tomber sur un bâtiment comme le Musée d’Art Moderne dans une ville qui ne compte pas plus de 8 000 habitants, mais sa présence est plus que justifiée. En effet, l’histoire de Céret ne peut se tisser sans les fils de ce musée situé dans le boulevard Maréchal Joffre. Les premiers artistes qui passèrent l’été entre 1910 et 1911 dans la commune qui surplombe le massif du Canigó étaient le musicien Déodat de Severac, Manuel Martínez Hugué (Manolo) et Frank Havilland. L’homme de Malaga a rejoint cette communauté de cubistes. Picasso, qui est vite tombé amoureux des lieux. Au début des années cinquante, il revient à Céret à de nombreuses reprises et témoigne de son dévouement par un cadeau : pas moins de 53 de ses œuvres.

céret3céret3

Photo : Irène Mireia Vera

La Mecque du cubisme

Ce musée a été fondé en 1950 par les artistes français Franck Burty Haviland et Pierre Brune et possède actuellement une précieuse collection d’œuvres d’art moderne et contemporaine d’artistes tels que Picasso, Matisse, Herbin, Gris, Soutine, Chagall, Miró ou Braque. « Ce qui est exposé ici ne représente même pas 15 % de la collection que possède le musée, donc nous alternons les œuvres exposées », explique Peggy Merchez, responsable de cette entité qui s’est agrandie à deux reprises : en 1993 et ​​en 2022. L’exposition met en lumière 29 assiettes à motifs taurins peintes par Picassoune collection unique au monde.

L’itinéraire avance jusqu’à la zone dédiée à l’art contemporain. « Les artistes travaillent le support, la couleur et la forme. Ils cherchent à désacraliser l’art et à donner une seconde vie à des objets qui portent déjà une mémoire », argumente Merchez. La volonté de abandonner les matériaux nobles comme les toiles et la peinture à l’huile, elle renaît comme un art accessible à tous et qui rompt avec l’esthétique établie.

cerisecerise

Photo : iStock

La capitale de la cerise

Les terres de cette commune sont fertiles et les sources sont douces, ce qui permet une maturation précoce des récoltes. Dans le cas de Céret, Les cerises sont l’un de ses symboles par excellence. C’est sur mesure que la première production sera envoyée au Palais de l’Elysée à Paris, résidence officielle du Président de la République française. À la mi-mai, le populaire Fête des cerisesune série d’événements vieux de plus de 150 ans, plein de propositions culinaires axées sur ce fruit, de ventes d’artisanat, d’expositions de sardanes et châteaux, concours de lancer de noyaux de cerises et groupes de musiciens.

Des saveurs et des odeurs qui sortent d’une promenade

Chaque samedi, les rues pavées du centre historique se remplissent de postes de vin, de fleurs, d’huiles, de fromages artisanaux, fruits et légumes frais, saucisses, accessoires, portions de plats préparés et bien plus encore. Plateau à la main, les vendeurs Ils approchent les visiteurs pour les inviter à déguster le meilleur de la gastronomie locale. Entre shopping et promenades matinalescela vaut la peine de s’arrêter au Grand Caféancien lieu de rendez-vous favori des génies cubistes.

sourcecéretsourcecéret

Photo : Shutterstock

Fontaine des neuf jets : tantôt France, tantôt Espagne

Ce monument a été érigé sur ordre du monarque Sanche Ier de Majorque (année 1313), quand Céret appartenait à l’Espagne. Quelque temps plus tard, Ferdinand le Catholique fit placer la sculpture d’un lion au sommet de la fontaine. Les changements sont intervenus après la signature du Traité des Pyrénées (1659), lorsque le territoire devient partie intégrante du Roussillon français. La fontaine n’a pas été enlevée, mais elle a été L’animal de pierre fut tourné de telle sorte qu’il tourna le dos à l’Espagne. par les vœux du souverain Louis XIV. Avec le lion face à la France, une inscription a été ajoutée qui disait : “Viens Ceretans, le lion s’est transformé en coq.”

pont du diablepont du diable

Photo : Adobe Stock

Devil’s Bridge : une œuvre express

Immortalisé dans des distiques pyrénéens, dans des films comme Le Bossu (André Hunebelle, 1959) et aussi par les coups de pinceau de Cézanne et Herbin : ce monument est un icône d’ingénierie médiévale. Il remonte à 1321 et comporte une seule arche de pierre qui s’élève à près de 23 mètres de haut au-dessus de la rivière Tech. Selon l’histoire populaire, cela aurait été pareil Diable qui Il a construit cette voie de communication en une seule nuit. D’autres voix rapportent qu’il manque au pont une pierre, volée par le malin. Au-delà des légendes, la construction était alors essentielle à l’expansion du commerce du Vallespir. Aujourd’hui, le Pont du Diable ne peut être traversé qu’à pied ou à vélo. De même, à partir de ce point, l’itinéraire commence vers le ermitage de Sant Ferriol de Céret.

de charlemagne

Ce temple a été érigé à l’époque de Charlemagne (768 – 814), et est mentionné dans plusieurs textes de l’époque médiévale et moderne. L’église qui existe encore aujourd’hui est inspiration baroque, avec une seule et large nef et un clocher original du XIe siècle. Il est situé au point culminant de la commune de Céret.

centrohistCéretcentrohistCéret

Photo : Adobe Stock

Portes de France et d’Espagne

A l’origine, Céret était entourée d’un mur. De son passé de ville fortifiée, deux entrées médiévales: l’une face à la France et l’autre face à la place Pablo Picasso. La Puerta de Francia incorpore quelques ornements de goût de la Renaissancetandis que la Puerta de España est d’une taille beaucoup plus sobre et austère.

place picassoplace picasso

Photo : Adobe Stock

pour la paix

La place Pablo Picasso abrite le Fontaine Sardane, créé par Juliette et Jacques Damville. Les sculpteurs ont voulu rendre hommage à l’œuvre originale La Sardane de la Paix, réalisé par Picasso lors de son séjour à Céret. Cette composition montre deux personnages dansant avec une colombe pour exiger la fin de la guerre.

La DulcineLa Dulcine

La Dulcine

OÙ MANGER

En plus d’agrémenter la vue, il ne faut pas manquer l’occasion de profiter d’un autre des grands charmes des Pyrénées-Orientales : son offre culinaire raffinée et innovante. A moins de vingt minutes de Céret, au coeur de la commune de Reynes C’est le restaurant La Dulcine, né “de la rencontre au Pérou d’une Japonaise et d’un Marseillais”. Dans la cuisine du chef Ghislain Fernández et de son épouse Clémencia, Les ingrédients de Km 0 remplissent votre passeport de tampons grâce à ce voyage à travers les cuisines du monde.

La DulcineLa Dulcine

La Dulcine

Ici le les saveurs françaises les plus authentiques fusionner avec le influences de tous les continents dans un lieu discret mais avec beaucoup de personnalité (à souligner : le plafond agrémenté de touches de couleurs dans le style impressionniste). Voici quelques indices pour commencer : Fsalut gras poché au Banyuls en croûte mendiants avec des fleurs comestibles ou l’œuf avec une touche de truffe sur un lit croquant d’asperges et de jambon. Pour le plat principal, la mise est partagée entre le poisson du jour et le Agneau confit catalan. Et pour dire au revoir à la soiréetruffe surprise au chocolat en dessert : Chocolat équatorien, fruit de la passion, praliné noisettes, glace au lait de chèvre, caramel au beurre salé et galeta croustillante. Vous ne pouvez pas demander plus.

Abonnez-vous à notre newsletter pour découvrir les voyages les plus surprenants chaque dimanche

-

PREV Carla Giraldo a révélé pourquoi elle s’est retrouvée en couple avec une autre femme
NEXT Matías Alé a évoqué pour la première fois son histoire d’amour avec Matilda Blanco : Elle a de très jolis pieds