Ils révèlent des détails insolites sur Juan Darthés au Brésil : de quoi il vit depuis qu’il a quitté l’Argentine

Ils révèlent des détails insolites sur Juan Darthés au Brésil : de quoi il vit depuis qu’il a quitté l’Argentine
Ils révèlent des détails insolites sur Juan Darthés au Brésil : de quoi il vit depuis qu’il a quitté l’Argentine
-

Depuis que Juan Darthés s’est installé au Brésil, après avoir été débouté de la plainte que Thelma Fardin avait portée contre lui il y a plusieurs années, son quotidien reste un mystère. Surtout, il y avait certains doutes quant à son activité économique, étant donné qu’il ne se consacre plus au monde du théâtre.

De la série Intruders (America), le journaliste Guido Záffora a assuré que grâce à des sources proches de l’acteur, il a pu découvrir quelle activité économique lui permettrait de vivre confortablement dans le pays voisin. « Juan n’est pas sur la toile financièrement.

La maison Nordelta où l’on disait qu’il l’avait remise dans son intégralité à son avocat, Fernando Burlando, pour payer les frais du procès, est fausse. “Il reste à vous”, a-t-il ajouté.

Dans ce sens, Záffora a détaillé quelles seraient les principales sources financières de Darthés : “Il facture une somme en dollars pour cette propriété, la vérité est qu’il possède de nombreuses propriétés et qu’il travaille depuis 1995”. Puis, il a fait remarquer : « Il vit des mensualités qu’il reçoit pour ses propriétés. »

J’ai reçu les newsletters de La Nueva sans frais

{{msg}} {{msg}}

Mais aussi, le journaliste a ajouté une information inédite. Il a assuré que l’artiste s’est rendu en Argentine très discrètement pour un motif impérieux : « Il est revenu au pays plus d’une fois, sa mère est décédée très récemment. “Il ne pouvait pas la licencier et il a été très affecté.”

De même, Guido a assuré quels seraient les projets futurs de l’acteur : « Il envisage de revenir visiter le pays, mais il ne vit en aucun cas en Argentine. “Sa décision est de rester au Brésil.”

Calu Rivero a détaillé les conséquences qu’il a eu après sa plainte auprès de Juan Darthés : “C’était la pire chose au monde”

Calu Rivero est réapparue dans les médias il y a quelques semaines après être devenue mère et a évoqué les conséquences qu’elle doit subir après la plainte qu’elle a déposée contre Juan Darthés en 2017. En dialogue avec Socios del Espectáculo (eltrece), l’actrice a assuré que même si le temps s’est produit, elle continue de subir les conséquences du harcèlement sexuel qu’elle a fait connaître il y a quelques années.

Lorsque le chroniqueur lui a demandé ce qu’elle pensait de l’apparent acquittement de Juan Darthés dans Justice, la comédienne a répondu avec force : “Ce n’est pas la vérité. “Je continue avec le jugement qu’il a porté sur moi.” Ainsi, elle a évoqué le procès pour calomnie et calomnie que l’artiste a initié contre elle après avoir parlé publiquement des raisons pour lesquelles elle avait démissionné de Dulce Amor en 2012.

« De nombreuses années ont passé et je continue de faire des tests psychologiques, ce qui était en fait la pire chose au monde pour moi. Ce n’est pas un sujet que j’aime aborder parce que mon cœur s’emballe encore, c’est incroyable”, a-t-elle ajouté, visiblement angoissée.

Même si elle est actuellement très heureuse de sa maternité, Calu n’exclut pas de revenir au métier d’actrice. “Oui oui. Je sais que je vais revenir, oui”, a-t-il répondu lorsque le notaire lui a demandé s’il réfléchissait à de nouveaux projets de travail. (TN)

-

PREV Nebulossa, sifflets à Israël et arrestation de Greta
NEXT L’auteur de HUNTER x HUNTER s’inquiète pour sa sécurité — Kudasai