Question de hauteur : les SUV ont contribué à résoudre un problème de mondialisation automobile

Question de hauteur : les SUV ont contribué à résoudre un problème de mondialisation automobile
Question de hauteur : les SUV ont contribué à résoudre un problème de mondialisation automobile
-

La hauteur du plancher des voitures est un problème qui touche de nombreuses personnes, non seulement en raison de leur âge mais aussi de leur taille.

Montez dans une voiture C’est un terme couramment appliqué à l’action d’ouvrir la porte pour entrer dans le véhicule avec lequel une personne se déplacera d’un point à un autre. Cependant, selon de quelle voiture il s’agit, l’action pourrait nécessiter un « changement de visage », car dans une grande partie du monde, s’asseoir dans une voiture conventionnelle de n’importe quel segment, L’action est inverse : il faut descendre au siège, Ne vous y lancez pas.

Comme beaucoup de choses, la terminologie est liée à une coutume qui vient de fois avant même l’existence des automobiles dans le monde, depuis les calèches ou charrettes tirées par des chevaux, et aussi plus tard les premières voitures de la fin du 19ème siècleil fallait en fait monter, car les sièges étaient considérablement plus hauts que la taille des gens.

Paradoxalement, SUV modernesle dernier type de voiture créé par l’homme, s’impose comme la principale caractéristique distinctive du reste des véhicules précisément parce que Sa taille. Aujourd’hui, lorsqu’on demande aux utilisateurs les raisons qui les poussent à choisir un SUV plutôt qu’une berline, les réponses entendues sont essentiellement au nombre de trois : le sentiment de une plus grande sécurité perçue Grâce à la hauteur du poste de conduite, la possibilité de sortir des sentiers battus en raison de sa plus grande garde au sol et du commodité de ne pas avoir à descendre pour s’asseoirbien qu’en mettant davantage l’accent sur la nécessité de grimper d’une très faible hauteur pour sortir d’une voiture car dans ce segment, le siège est plus haut.

Les SUV modernes ont une hauteur équivalente aux hanches des gens, ce qui facilite l’entrée et la sortie des voitures.

Cependant, pour que les voitures grandissent – ​​grâce aux SUV – elles ont d’abord dû rétrécir. Jusque dans les années 1950, la plupart des voitures étaient relativement volumineuses, même en Europe ou au Japon., où l’industrie automobile en était encore à ses balbutiements. Mais après le Seconde Guerre mondialela reconstruction des pays et des économies d’abord et les successives crise pétrolière qui a frappé l’Occident entre les années 60 et 70, a donné naissance aux petites voitures. En Europe, pour ne citer qu’un extrême, le Mini Cooper. Au Japon, après le voiture kei avec lequel l’industrie a réapparu, de très petits compacts sont apparus comme le Honda S600 et S800. C’étaient toutes de très petites voitures et – surtout – très basses.

C’est ici qu’intervient une condition qui, jusqu’à il y a quelques années, n’était pas prise en compte, mais avec le la mondialisationils ont commencé à percevoir certaines différences de conséquences (im)pratiques. La hauteur moyenne des différentes régions du monde qui combine les anthropométrie et ergonomies’est avéré être un aspect d’une énorme influence dans la conception des modèles, et un réel problème lors de leur exportation vers d’autres marchés.

Selon les statistiques du Organisation mondiale de la santé (OMS) Au cours des 100 dernières années, les habitants des pays les plus riches du monde ils ont grandi entre 16 et 20 centimètres, mais malgré cela, la génétique règne et si la taille moyenne des pays d’Europe du Nord est de 1,77 mètre, celle des pays d’Europe latine est de 1,70 mètre. Dans Allemagneconstructeur de nombreux modèles automobiles, les hommes mesurent en moyenne 1,80 mètres et les femmes 1,66 mètres, ce qui donne un moyenne très élevée, 1,73 mètres.

Dans les années 60 et 70, les voitures avaient tendance à être très petites et basses. La Honda S800 est la preuve de cette époque

Dans JaponDans les années 60, la taille moyenne était de 1,60 mètre, aujourd’hui elle est de 1,72 mètre. Cependant, les femmes japonaises mesurent en moyenne 1,58 mètres. la moyenne est de 1,65 mètres. En revanche, la taille moyenne des hommes en Chine Elle mesure 1,75 mètre et celle des femmes est de 1,63. Dans Brésilles hommes mesurent 1,75 mètre et les femmes 1,62 mètre.

Dans Argentinela taille moyenne des hommes est de 1,74 mètres et celle des femmes de 1,61, ce qui donne un moyenne totale de 1,67 mètres. C’est la raison pour laquelle il existe encore des voitures avec des problèmes de hauteur pour leurs passagers. Dans les pays nordiques par exemple, Les voitures allemandes ont plus de succès que les voitures italiennes et françaises, et les Chinois plus que les Japonais. C’est la même raison pour laquelle certains modèles issus de Mexiqueils ont aussi des hauteurs qui ne sont pas si confortables pour le Marché argentin.

La hauteur des accoudoirs continue d’être un problème que certaines marques doivent résoudre pour exporter vers certains marchés.

« En général, lorsqu’un modèle d’un pays comme le Mexique, une partie du processus d’approbation pour notre marché comprend des ajustements à certaines hauteurs. Cela semble peu, mais selon l’élément dans lequel vous vous trouvez, une différence de cinq centimètres rend la position de conduite plus confortable ou très inconfortable. Heureusement, l’intégration des marques entre leurs usines dans différents pays permet de les envoyer des rapports techniques qui démontrent l’inconvénient, et les modifications correctes sont apportées au lot de voitures destinées à certains marchés. La manière de fabriquer dont dispose aujourd’hui l’industrie le permet et le problème est résolu. Avant, cela n’arrivait probablement jamais et les voitures étaient laissées inconfortable pour certaines tailles plus grandes »a déclaré un ingénieur produit d’une marque qui importe des voitures importées du Mexique dans notre pays.

Certains des plus courants sont liés à la position dans laquelle les passagers sont assis. Par exemple, cela arrive avec le accoudoir qui va sur la console centrale entre les sièges avant, ce qui, sur certains modèles de voitures, peut être très faible pour certains utilisateurs d’autres pays. Aussi la position de le rétroviseur intérieur est peut-être trop basce qui représente un inconfort pour le conducteur de grande taille dans le pays d’origine d’un modèle donné, ce qui se traduit par la présence d’un obstacle dans sa vision vers l’avant sur le pare-brise.

La position du rétroviseur central est parfois très basse, ce qui gêne la visibilité vers l’avant.

Dans certaines occasions, lorsque le défaut est inverse et qu’un élément est supérieur à la hauteur moyenne de certains marchés, cela est résolu avec intégrer le réglage de la hauteur du siègemais lorsque la voiture est conçue pour des personnes de plus petite taille, la correction doit se porter sur les moules ou sur l’ergonomie de l’habitacle.

Peut-être qu’avec l’intégration mondiale des marques et la révolution des SUV, ces types de problèmes d’adaptation restent des anecdotes d’autrefois, mais il reste encore du chemin à parcourir. Pour l’instant, même si monter dans une voiture, c’est encore descendre, et en sortir, c’est monter.

-

NEXT Salvador del Solar et Ana María Orozco : leurs mariages ratés et un nouveau départ après la confirmation de leur relation