L’Italie inflige une amende de 10 millions d’euros à Amazon pour pratiques commerciales déloyales présumées

L’Italie inflige une amende de 10 millions d’euros à Amazon pour pratiques commerciales déloyales présumées
L’Italie inflige une amende de 10 millions d’euros à Amazon pour pratiques commerciales déloyales présumées
-

Amazon ajoute des amendes. L’autorité antitrust italienne a infligé une amende totale de 10 millions d’euros à deux filiales d’Amazon. pour pratiques commerciales déloyales présumées, comme l’a noté le régulateur mercredi et a collecté Reuters. Le géant américain du commerce électronique a répondu en annonçant qu’il ferait appel.

“Amazon a considérablement restreint la liberté de choix des consommateurs en préréglant automatiquement l’option Abonnez-vous et économisez dans sa boutique en ligne pour une large sélection de produits”, selon l’organisme de surveillance, qui ajoute que “de cette manière, les consommateurs sont incités à opter pour des livraisons régulières”. au lieu d’achats ponctuels et d’acheter périodiquement un produit, limitant ainsi la liberté de choix.

Amazon a contesté la décision et a prévenu qu’il ferait appel. “Chaque jour, les clients bénéficient du programme Subscribe and Save en économisant de l’argent et du temps sur les livraisons régulières d’articles qu’ils utilisent régulièrement”, a expliqué la société dans un communiqué.

“La opción Suscríbete y Ahorra, que permite a los clientes programar entregas periódicas de artículos de primera necesidad con un descuento adicional sobre el precio de una sola compra, ha permitido ahorrar más de 40 millones de euros desde su lanzamiento en Italia”, añadió la entreprise.

Amazon a souligné que son programme Subscribe and Save, avec des réductions, avait permis d’économiser 40 millions d’euros depuis son lancement

Les amendes contre Amazon, pour différentes raisons, se succèdent. La Commission fédérale de la concurrence économique (Cofede) du Mexique a dénoncé Amazon et MercadoLibre en février pour avoir mené des pratiques commerciales susceptibles d’affecter le secteur du commerce électronique du pays.

En janvier, la Cnil, l’organisme français de protection des données, a infligé une amende de 32 millions d’euros à Amazon France pour avoir mis en place un système de suivi de l’activité et des performances des salariés qu’elle a qualifié de « excessivement intrusif ».

L’entreprise a été condamnée, avec Apple, à une amende de 194 millions d’euros par la Commission nationale des marchés et de la concurrence (Cnmc) en juillet 2023 pour collusion dans la vente de produits « restreignant la concurrence ».

En décembre 2021, l’autorité italienne de la concurrence (Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato) a infligé une amende au géant américain du commerce électronique pour « abus de position dominante ».

-

PREV Metagestion renouvelle sa stratégie et sa gamme de produits après l’arrivée d’une nouvelle équipe d’investissement dirigée par Luis Catalán de Ocón
NEXT Brésil : cours d’ouverture du dollar aujourd’hui 13 mai de USD à BRL