Les obligations en dollars chutent et le risque pays augmente ; Les effets indésirables avec la majorité des chutes

Les obligations en dollars chutent et le risque pays augmente ; Les effets indésirables avec la majorité des chutes
Les obligations en dollars chutent et le risque pays augmente ; Les effets indésirables avec la majorité des chutes
-

Les obligations libellées en dollars fonctionner avec des chutes généralisées ceci mercredi 1er maidirigés par les mondiaux, donc le pays à risque s’étend vers le haut. Pendant ce temps, le Actions argentines cotées à Wall Street ils descendent aussi. De cette manière, les actifs nationaux qui opèrent sur le NYSE suivent la tendance de ce marché.

Les titres en devises fortes opèrent dans Wall Street opérer avec des chutes généralisées, mené par le Mondial 2035 (-0,6%), suivi de Mondial 2046 (0,6%), le Mondial 2041 (-0,6%), le Mondial 2030 (-0,5%) et le Mondial 2038 (0,5%).

Dans ce contexte, le pays à risque mesuré par JP Morgan augmente de 15 unités (+1,2%) à 1 231 points de base.

Au niveau international, les États-Unis ont appris hier nouvelles données économiques négatives qui montrait un augmentation des coûts de main d’œuvre et un détérioration de la confiance des consommateurs. Par ailleurs, ce mercredi la réunion du Réserve fédéraleoù elle devrait maintenir son taux d’intérêt de référence inchangé dans la fourchette actuelle de 5,25%-5,50%.

Dans ce scénario, les principaux indices de Wall Street baissent : le S&P500 perd 12,49 points, soit 0,25%, à 5 023,20 unités ; et le Nasdaq Composite Il a perdu 28,63 points, soit 0,18%, à 15.629,20 unités. Le seul qui monte est Moyenne industrielle Dow Jones, ce qui fait environ 63,31 points, soit 0,17%, à 37.879,23 unités.

Au niveau national, les députés ont donné la moitié de la sanction du Loi de bases et paquet fiscalpromu par le gouvernement de Javier Milei avec l’intention de « libérer » l’économie. De même, également plusieurs chapitres ont reçu l’approbation des législateurs qui ont été discutés d’une manière particulière, parmi lesquels se trouvent les privatisations d’entreprises publiques et la réforme du travail.

ADR

De leur côté, les actions argentines cotées au NYSE fonctionnent avec une majorité de pertes. Les plus significatifs sont ceux de Décoller (-2,5%), Crésud (-2,1%), Macro-banque (-2%), Groupe Financier Galice (-1,9%), IRSA (-1,5%) et Marché libre (-1,4%). Au contraire, les plus singuliers qui apparaissent sont Biocères (+1,4%), Transporteur de gaz (+0,6%), Pampa Énergie (+0,3%) et BBVA (+0,3%).

-

PREV Du dollar au peso mexicain : combien s’échange la monnaie ce jeudi 23 mai
NEXT L’entreprise côtière Tecnoglass entre dans l’indice Russell 2000