Walmart fermera ses soins de santé et ses cliniques virtuelles

-

Walmart vient d’annoncer la fermeture de ses cliniques de soins de santé et virtuelles. Selon ses dirigeants, ce sera une « décision difficile ». De cette façon, Walmart Health et Walmart Health Virtual Care, deux services très acceptés par leurs membres, diront au revoir.

Oui, ils ont été acceptés, mais le modèle économique envisagé par l’entreprise n’a pas abouti en termes de résultats économiques. Il n’y avait pas d’autre choix que de fermer et de promouvoir d’autres projets d’entreprise. Les deux services ont démarré il y a à peine cinq ans.

Le communiqué de Walmart explique en détail les fermetures annoncées des 51 centres de santé dans cinq États et l’offre de soins virtuels.

« Nous comprenons que ce changement a un impact sur la vie : les patients qui reçoivent des soins, les associés et les prestataires qui prodiguent les soins, ainsi que les communautés qui nous ont soutenus tout au long de notre parcours. Il s’agit d’une décision difficile et, comme pour d’autres, l’environnement difficile de remboursement et la hausse des coûts d’exploitation créent un manque de rentabilité. Cela rend le secteur des soins de santé insoutenable pour nous à l’heure actuelle. »

Priorité aux communautés affectées

L’entreprise a en outre expliqué que « la priorité sera de garantir que les personnes et les communautés affectées soient traitées avec le plus grand respect et le plus grand soutien pendant la transition. Nous n’avons pas encore de date précise de fermeture de chaque centre, mais nous la partagerons dès que les décisions seront prises. »

Walmart a annoncé qu’elle se concentrerait bientôt sur la continuité des soins aux patients. En outre, il fournira une assistance aux associés concernés alors que le processus de fermeture des établissements de santé commence. C’est sans aucun doute la priorité de l’entreprise désormais.

«Tous les associés recevront leur paiement de 90 jours, à moins qu’ils ne soient transférés vers un autre endroit pendant cette période ou qu’ils ne quittent l’entreprise. Après 90 jours, s’ils ne sont pas transférés ou ne partent pas, les associés éligibles recevront des indemnités de départ.

Abonnez-vous aux notifications


-

PREV BM Technologies affiche une forte croissance au premier trimestre et prévoit une expansion Par Investing.com
NEXT Le Brésil et la France organisent la première réunion du Comité de l’armement dans le Parc technologique de l’innovation