À peine trois mois plus tard, Gilinski envisage déjà de vendre une partie du Grupo Nutresa

À peine trois mois plus tard, Gilinski envisage déjà de vendre une partie du Grupo Nutresa
À peine trois mois plus tard, Gilinski envisage déjà de vendre une partie du Grupo Nutresa
-
Cliquez ici pour écouter les nouvelles.

Le groupe Nutresa a indiqué que l’administration du conglomérat alimentaire avait reçu des intentions de plusieurs sociétés internationales importantes intéressées à acquérir des segments pertinents. de la compagnie.

« Dans le cadre de l’évolution des pouvoirs et dans le respect de l’obligation fiduciaire du conseil d’administration, il a été décidé de procéder à la recruter les conseillers externes habituels pour ce type d’opérations, dans le but de promouvoir un processus qui maximise la valeur pour les actionnaires, en tenant compte des régions et des secteurs où l’entreprise est présente”, a-t-on indiqué par la Surintendance financière, sans préciser quels sont les métiers de l’entreprise qui sont dans le viseur des repreneurs potentiels, ni qui sont les offrants.

“La l’entreprise informera le marché de l’avancement de ce processus“, a-t-on ajouté, sans préciser combien de temps pourrait prendre l’analyse.

Cela pourrait vous intéresser : FNG a annoncé la vente de sa participation dans le Fonds de garantie Antioquia

Il l’offre n’a pas surpris le marché, Depuis février de cette année, la holding alimentaire qui possède des marques reconnues telles que les biscuits Noel, les produits Zenú, Colcafé, Crem Helado et les chocolats Jet, est entre les mains de la famille Gilinski et de IHC des Émirats arabes unis.

Dès fin 2021, Lorsque le Groupe Gilinski a lancé les Offres Publiques d’Acquisition (OPA) sur les actions Nutresa, il prévoyait que s’il accédait à une participation pertinente dans la société, il pourrait évaluer l’opportunité ou la possibilité de réaliser des investissements ou des désinvestissements. dans certains secteurs d’activité, vendre des actifs ou conclure des alliances stratégiques avec des investisseurs locaux et/ou étrangers pour le développement des affaires.

“Dans ce cas, toute opération de cette nature sera soumise aux approbations corporatives et gouvernementales requises conformément à la législation applicable en vigueur”, notait-on alors.

Le conseil d’administration de Nutresa, réuni aujourd’hui de manière extraordinaire, a ordonné la convocation d’un assemblée générale des actionnaires (également extraordinaire) au cours de laquelle des informations relatives aux conflits potentiels seront fournies d’intérêt que les membres du conseil d’administration ont révélé (Jaime Gilinski Bacal et Gabriel Gilinski Kardonski) et, si l’assemblée l’estime, leur permettre de participer aux délibérations liées à l’éventuelle cession des actifs du Grupo Nutresa.

À savoir : les investissements directs étrangers en Colombie chutent pour la première fois en 2024, que se passe-t-il ?

Cet appel devient un simple formalisme, puisque 99,38% des actions Nutresa sont aux mains de Gilinski et IHCet les 0,62 % restants de la propriété appartiennent à de petits investisseurs, de sorte que toute décision qu’ils prendront ne restera qu’aux fins du compte rendu de cette réunion. La date de cette réunion n’a pas encore été révélée.

Pour le premier trimestre de cette année, Nutresa a déclaré un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars, avec une diminution de 11,8% par rapport à la même période de l’année précédente, et le bénéfice pour la période était de 204 811 millions de dollars, ce qui représente une diminution de 40,4% par rapport à la même période de l’année précédente, expliquée en partie par la baisse des achats le pouvoir des consommateurs, un marché très compétitif et exigeant ; et l’introduction de nouvelles taxes sur certains produits alimentaires (ultra-transformés et sucrés).

Continuez à lire : Les plans de développement pour Medellín, Bogotá et Cali totalisent 202 milliards de dollars ; donc ils seraient investis

-

NEXT Produits de nettoyage de voiture chez Dollarcity qui sont bon marché