La BCRA rend les actions plus flexibles avant le paiement des revenus sur les obligations et bonars mondiaux.

La BCRA rend les actions plus flexibles avant le paiement des revenus sur les obligations et bonars mondiaux.
La BCRA rend les actions plus flexibles avant le paiement des revenus sur les obligations et bonars mondiaux.
-

La Banque centrale a assoupli la règle selon laquelle les dollars issus des revenus financiers doivent passer par les banques avant de les réinvestirjuste avant l’amortissement et le paiement des intérêts des obligations mondiales auxquels le gouvernement devra faire face le mois prochain pour 2,1 milliards de dollars.

L’intention du gouvernement est de conserver autant que possible ces dollars dans le système, pour éviter qu’ils ne finissent « dans des matelas », augmentant ainsi les avoirs des Argentins en dehors du système financier formel.

Nous réalisons ce projet collectivement. Soutenez El Destape en cliquant ici. Continuons à écrire l’histoire.

INSCRIVEZ-VOUS À LA DÉCOUVERTE

Mais la règle ne précise pas dans quels actifs il peut être investi, de sorte que les dollars qui sortent des réserves internationales pour payer les détenteurs d’obligations pourraient finir par être investis dans des actions étrangères ou dans des dettes émises par d’autres pays.

Il peut également être appliqué pour acheter des titres à l’étranger sans avoir besoin d’avoir votre propre compte à l’étranger, facilitant ainsi les opérations de CCL (règlement en espèces) pour transférer des devises étrangères à l’étranger sans contrôle de la BCRA.

La règle exigeait que les dollars reçus des revenus financiers ou du produit des opérations de change soient transférés sur un compte bancaire avant de les réinvestir et a été établie dans l’administration précédente pour prévenir les manœuvres d’évasion ou d’évasion fiscales ou le blanchiment d’argent.

La BCRA a prévu, par la communication A8042, que les clients disposeront désormais de 15 jours ouvrables à partir du moment où ils recevront les revenus de la collecte du capital et/ou des intérêts sur les titres de créance émis par les résidents jusqu’à ce qu’ils les réinvestissent sans avoir besoin de les transférer vers une institution financière.

La règle précise qu’« elle s’appliquera dans la mesure où le réinvestissement des fonds par le bénéficiaire est neutre en matière fiscale en ce qui concerne l’opération de crédit des fonds sur un compte à vue du bénéficiaire auprès d’une institution financière et leur débit ultérieur pour l’achat de titres.

En juin, le gouvernement n’a dû payer que 5 millions de dollars pour l’amortissement des obligations mondiales, mais En juillet, ce chiffre grimpe à 2,1 milliards de dollars, entre 1,0 milliard de dollars de capital et 1,1 milliard de dollars d’intérêts.

Le marché s’attend à ce que le gouvernement fasse face à ces paiements et c’est pourquoi les obligations ont enregistré une hausse, interrompue la semaine dernière par les craintes d’un échec politique au Sénat, mais qui a de nouveau augmenté avec l’approbation de la loi Bases.

Quoi qu’il en soit, les analystes s’attendent à un faible réinvestissement de ces dollars. L’idée est de collecter et de gagner du cash, en prévision d’une complexité de financement du pays.

Bien que l’on estime que seulement un tiers de la dette est entre les mains du secteur privé et deux tiers dans le secteur public (notamment dans le Fonds de garantie de durabilité du système de retraite et dans la BCRA elle-même), la liquidation doit être totale. et tant que le Trésor n’émettra pas de nouvelles dettes en devises, les dollars reçus par les organismes publics pourront être utilisés, par exemple, pour intervenir sur les marchés financiers lorsque l’instabilité reviendra et que les dollars alternatifs monteront en flèche.

Les obligations ont ouvert ce vendredi avec des hausses modérées, de l’ordre d’un demi-point pour les AL30 et GD30, les plus liquides et qui rapporteront des intérêts le mois prochain.

-

NEXT Mt. Gox a transféré 2,7 milliards de dollars de BTC vers une nouvelle adresse de portefeuille