Quel impact l’AGUINALDO aura-t-il sur le BLUE DOLLAR ?

-

Le dollar bleu a surchauffé ces derniers jours dans un scénario de plus grande incertitude politique et a clôturé ce vendredi à 1 280 $, très proche du record. Dans ce climat de plus grande instabilité et face à proximité du versement de la demi-primel’inconnu est de savoir si ces pesos seront dollarisés et exerceront ainsi une pression à la hausse accrue sur le marché monétaire. dollars parallèles.

Sur le marché, ils expliquent que généralement la première quinzaine de juin est saisonnièrement exigeante en pesos par les entreprises pour le paiement des primes et aussi parce qu’à la fin du mois il y a des expirations de pesos. impôts sur le revenu et sur les biens personnelset cela s’est généralement traduit par une baisse des prix du dollar bleu et des monnaies financières, Cash with Settlement et MEP.

Mais cette fois-ci, les dollars alternatifs ont affiché une hausse début juin en raison d’une combinaison de facteurs : la baisse des taux qui a conduit au démantèlement des positions de carry trade, la perception d’un retard dans l’évolution de l’inflation et une moindre liquidation des exportateurs qui a conduit la Banque centrale en territoire de vente, ce qui rend difficile, entre autres, l’accumulation de réserves.

Les analystes ont souligné que La perception du bonus exerce toujours une certaine pression, même si l’on prévoit que cette année, cela aura un effet très modéré sur les dollars. des parallèles, à moins qu’il n’y ait davantage de bruits politiques.

Dollar bleu : pourquoi a-t-il encore surchauffé ?

L’analyste financier Gustavo Ber a attribué la montée du bleu au fait que “est en train d’être réajusté aux dollars financiersautour de 1.300 dollars, dans un climat d’attente marquée, comme l’a été le traitement de la “Loi des Bases et du paquet fiscal” au Sénat ces derniers jours et par rapport à ce qui se passera maintenant chez les Députés.

Le dollar bleu a clôturé mardi à un nouveau record de 1 295 dollars dans un contexte d’incertitude politique due à la loi sur les bases.

Maximiliano Ramírez, économiste du cabinet de conseil Sur Americana Visión, reconnaît que “ce qui apparaît dans le bleu est une correction. La semaine dernière, il y a eu un réarrangement des dollars financiers, mais le dollar informel est resté assez stable”. Et il a expliqué : « De nombreuses petites entreprises qui recherchent une couverture abandonnent les pesos et se tournent vers des dollars alternatifs, et le bleu était moins cher que les autres dollars, et c’est pourquoi il a cette dynamique haussière. Les dollars financiers sont de 1 280 $ et 1 300 $, et le bleu recherche ce prix. Dans un scénario d’incertitude, recherchez une couverture. »

À son tour, l’opérateur Gustavo Quintana, du Pr Cambios, a soutenu que “les facteurs sont multiples, mais fondamentalement, ces jours-ci, il s’agit de l’attente du traitement de la Loi de Bases au Sénat; les troubles dérivés du processus jusqu’à l’approbation pourraient justifier la tendance à la dollarisation” .

Dans la même perspective, l’analyste financier Christian Butler, a dit qu’il y avait “une combinaison de causes : la loi des bases faisait beaucoup de bruit ces derniers temps, le dollar était bon marché, l’inflation ralentit, mais on n’évite pas une appréciation du taux de change car la parité rampante est toujours en dessous, la baisse des taux “.

Dollars parallèles : pourquoi prévoient-ils un effet ténu du bonus ?

Ramírez a déclaré que “le bonus exerce toujours une pression” sur les dollars gratuits, mais il a minimisé l’impact qu’il aura cette année dans un scénario de récession et de détérioration des salaires après la dévaluation et l’accélération de l’inflation dans les premiers mois de l’année.

“Les années précédentes, vous utilisiez le bonus pour épargner, mais cette année, les gens ont moins d’argent en poche, une grande partie du bonus sera utilisée pour payer des dettes, et il restera peu d’argent pour épargner, donc je ne pense pas que ce sera le cas. ont beaucoup d’influence sur le dollar alternatif”. L’économiste a soutenu que “les années précédentes, la moitié du bonus était utilisée pour des vacances, pour un voyage, mais cette année, le pouvoir d’achat a chuté et beaucoup de gens vont utiliser cet argent pour d’autres alternatives, et cela signifie qu’il ne générera pas il y a tellement de pression autour des dollars alternatifs”.

Accordé, Lucio Garay Méndez, L’analyste d’Eco Go a estimé qu’après avoir payé la moitié du bonus, “On s’attend à ce qu’il y ait un léger mouvement des dollars parallèles, mais l’effet sera limité par la liquéfaction des pesos.”

Les analystes prédisent un impact modéré du bonus sur les dollars parallèles

“D’une part, la moitié du bonus n’est garantie qu’à la moitié des travailleurs formels et en plus, les salaires ont perdu beaucoup de pouvoir d’achat ces derniers temps, donc les chances qu’ils puissent augmenter le taux de change sont peu nombreux. Il est plus probable que cette fois-ci, la destination du bonus sera d’annuler la dette et de faire des réserves, car nous vivons des temps difficiles et lorsque vous regardez les enquêtes, vous voyez une grande peur du chômage.“, a-t-il affirmé.

Avec le même diagnostic, Carla Alegrechercheur au Centre d’études économiques Argentine XXI, a soutenu que « le bonus est toujours un élément qui ajoute une pression sur le taux de change, car il s’agit d’une injection importante de pesos, qui, dans une certaine mesure, seront toujours destinés à l’achat de dollars ». . ” .

“Cependant, Le contexte récessif atténuera l’impact, s’ajoute à la politique monétaire restrictive de la BCRA. Il n’y a pas non plus d’attentes d’émissions futures comme cela aurait pu se produire l’année dernière, donc l’impact sera probablement léger sur le taux de change”, a-t-il déclaré. Selon sa vision, “la majorité utilisera sûrement ces pesos supplémentaires pour payer ses dettes, obtenir à jour en matière d’impôts ou améliorer le pouvoir d’achat, du moins au niveau immédiat.

Majordome Il a également souligné que “de manière générale, le salarié n’a pas une grande capacité d’épargne de telle sorte que la perception de la prime pourrait avoir un impact significatif sur les dollars”.

“Il y a peut-être des gens qui ont un excédent et peuvent dollariser, mais je ne m’attends pas à quelque chose d’énorme. Il n’y aura pas d’impact aussi important qu’à d’autres moments. La majorité l’utilisera pour rembourser ses dettes”, a-t-il déclaré. prédit.

Dollars parallèles : les experts analysent s’il y aura de la volatilité

Ber estime qu'”une plus grande dollarisation, basée sur le bonus, est possible après les baisses successives des taux d’intérêt et le climat d’incertitude, mais son intensité dépendra de l’évolution des événements politiques et économiques, et donc, il pourrait y avoir une plus grande volatilité”.

Les analystes affirment que la sanction ou non de la loi des bases sera le principal facteur qui affectera l’orientation des dollars parallèles.

L’économiste Federico Glustein Il a affirmé qu'”il y a une augmentation de la pauvreté, de nombreuses obligations de payer et nous sommes à la veille des vacances d’hiver, une grande partie de la prime ira là-bas”. Cependant, l’expert a déclaré que “Si l’incertitude ne diminue pas, une partie du bonus reviendra sans aucun doute au dollar”, et cela pourrait exercer davantage de pression sur lui. » Et il a souligné que cela influencera également l’orientation des monnaies bleue et financière, la liquidation de l’agriculture et ce qui se passera avec la question de l’échange avec la Chine, s’il est renouvelé ou si les échéances doivent être payées entre juin et juillet pour environ 5 milliards de dollars.

En même temps, Quintana Il a convenu que la moitié du bonus sera orientée “pour payer les dettes et la consommation, et que l’alternative aux dollars sera destinée à ceux qui disposent d’un excédent”. Dans ce contexte, l’analyste a souligné que le vLa valeur du bleu “est encore bien inférieure au dollar touristique et à une époque où la demande de voyages à l’étranger pour les vacances peut augmenter, cela incite à détourner la demande vers ce segment du marché”.“. Et il a prédit : “La volatilité est installée et je pense qu’elle va continuer pendant quelques jours, jusqu’à ce que le paysage politique s’éclaircisse.

En outre, José Ignacio Bano, conseiller financier, a déclaré : « Il y a la situation particulière de chaque personne, et évidemment, s’ils ont des dettes, le bonus servira à cela. Mais en supposant qu’ils aient un excédent, puisque la période la plus dure de l’inflation est déjà passée, je le fais ne pas prévoir qu’il soit utilisé en stock (de marchandises)”.

ET Les taux en pesos sont négatifs en termes réels et ont à peine une différence avec le taux de dévaluation du taux de change – la parité rampante à 2% par mois -, donc je suppose que les personnes ayant un excédent de pesos provenant du bonus doivent chercher encore une dollarisation étant donné que nous constatons une plus grande volatilité du dollar, ils voudront prendre cette assurance. » Et il a noté que le bonus « va être un facteur de pression supplémentaire certains jours, mais il ne fera pas beaucoup bouger le marché des changes ».

Pour sa part, Ian Colomboconseiller financier de Cocos Capital, a déclaré que “nous ne pensons pas que le bonus puisse modifier de manière substantielle le taux de change, mais plutôt le déroulement des événements politiques et les mesures économiques qui en résulteront, qui détermineront le cours”.

“Le dollar continue d’être l’épargne sûre, donc, s’il n’y a pas de progrès en termes politiques, l’épargnant réagira rapidement contre le dollar, et spécifiquement contre le bleu, car c’est celui auquel il est le plus facilement accessible. Au cas où ils laisser Libérer les enjeux politiques, nous pensons que le dollar, après avoir augmenté d’environ 20% au cours du dernier mois et demi, se trouve dans une zone d’équilibre. Il peut donc rester aux niveaux actuels. Dans cette hypothèse, le bonus irait directement. consommation ou, dans certains cas, épargne, auquel cas nous recommandons d’investir dans des fonds d’investissement communs qui investissent dans LECAPS, pour ceux qui doivent faire face à des dépenses en pesos à court et moyen terme”, a-t-il affirmé.

-

PREV Un nouveau géant financier est né pour opérer sur le marché des capitaux argentin
NEXT Mt. Gox a transféré 2,7 milliards de dollars de BTC vers une nouvelle adresse de portefeuille