de l’essence, de l’hydrogène et un tiers que personne ne connaissait

-

Entre les moteurs à combustion et les moteurs électriques et à hydrogène, il existe un écart important qui, même s’il se réduit de plus en plus, est encore loin d’être un obstacle à la décarbonation. Les moteurs hybrides sont la technologie qui dispose d’un pont nécessaire et pourraient donner grâce à un moteur capable d’utiliser trois carburants différents sans perdre en efficacité.

Le nouveau moteur tricarburant : « tri-fuel » ou comment fusionner l’hydrogène avec quelque chose de mieux

Nous avons récemment reçu des nouvelles d’un nouveau moteur hybride à hydrogène destiné à l’industrie navale, capable d’utiliser l’hydrogène et le diesel pour réduire les trois quarts des émissions de ce secteur. Cela laisse présager un bel avenir pour les moteurs diesel, qui se sont révélés être les plus faciles à adapter à un mode double combinable, sans inconvénients majeurs.

Cependant, nous devons encore intégrer ces technologies aux moteurs à combustion essence, qui sont les plus utilisés par l’utilisateur moyen, et nous n’avons pas encore réussi à les remplacer. Les particularités de l’hydrogène font qu’il nécessite une technologie complexe et spécialisée, incompatible avec l’essence.

Mais Toyota semble avoir résolu non seulement ce problème, mais bien d’autres, grâce à un moteur hybride capable d’utiliser au moins trois carburants différents : essence, hydrogène et carburants synthétiques. Il s’agirait du premier moteur capable de passer de l’essence à l’hydrogène ou au carburant électronique à sa convenance sans aucun effet négatif sur son fonctionnement.

La panacée de la mobilité durable : le Japon aurait pu trouver la clé

Le nouveau moteur tricarburant de Toyota serait en mesure de résoudre tous les problèmes liés à la décarbonation de l’usine automobile actuelle. Selon les ingénieurs en charge de ce projet ambitieux, leur création est capable d’utiliser n’importe quel type de carburant grâce à une série de modifications discrètes des mécanismes responsables de la locomotion.

Ils n’ont pas révélé les détails du fonctionnement de ce moteur tricarburant, qui en est encore aux premiers stades de développement, résumant les changements dans un piston plus court et un bloc moteur qui sera 10 à 20 % plus petit et plus léger. Ils ont également annoncé qu’il s’agirait de blocs de 1,5 à 2 litres, sacrifiant une partie du couple de la combustion traditionnelle.

Cependant, cette baisse de couple serait compensée par des moteurs électriques complémentaires ou des systèmes de suralimentation qui agiraient grâce à une technologie intelligente augmentant l’efficacité. L’entreprise affirme que son développement pourrait même être appliqué aux moteurs diesel, ce qui constituerait la solution définitive pour la transition vers zéro émission.

En attente de nouvelles : nous avons encore un sérieux problème à résoudre

Même si les ingénieurs de Toyota ont fait preuve d’un grand optimisme quant à la viabilité de son moteur tricarburant, le secret entourant son fonctionnement tient le monde en haleine. Il s’agit certainement d’une technologie qui promet de surmonter le grand obstacle à la mise en œuvre de moteurs sans émissions de CO2 : le manque d’infrastructures.

Un récent scandale soulève quelques doutes, car il semble que l’entreprise ait modifié les résultats des études d’émissions de ses voitures, raison pour laquelle elles devront passer des tests sévères pour garantir qu’elles tiennent leurs promesses. Surtout face à une proposition aussi révolutionnaire que celle qu’ils présentent, puisqu’elle pourrait être clé pour l’avenir de l’usine automobile.

Une mobilité plus flexible

Ces types de développements sont d’une grande importance, car ils permettent d’adapter les voitures actuelles aux nouveaux carburants renouvelables. Cette flexibilité est essentielle pour parvenir à une transition plus progressive vers des carburants plus durables tels que les e-carburants, puisqu’il serait possible de changer de carburant en fonction de la disponibilité ou de la variation des prix.

-

PREV Plus d’images de la voiture « compacte » qui peut vraiment mener BYD au succès sur notre marché
NEXT Mt. Gox a transféré 2,7 milliards de dollars de BTC vers une nouvelle adresse de portefeuille