Ce film de science-fiction compte 7 versions différentes, mais la bonne est celle qui est sortie 25 ans plus tard – Actualité cinéma

Ce film de science-fiction compte 7 versions différentes, mais la bonne est celle qui est sortie 25 ans plus tard – Actualité cinéma
Ce film de science-fiction compte 7 versions différentes, mais la bonne est celle qui est sortie 25 ans plus tard – Actualité cinéma
-

Du montage test à l’adaptation aux différents publics, l’équipe de montage a été très occupée

Denis Villeneuve jure et parjure qu’il ne croit pas aux « réalisateurs cuts ». Dans son dernier ouvrage –Dune : deuxième partie-, le cinéaste a dû laisser de côté plusieurs scènes avec toute la douleur au cœur. “Je crois fermement que quand il n’est pas dans le film, il est mort“, assure-t-il dans un entretien avec Collisionneur“Parfois, je coupe des prises et je dis: ‘Je n’arrive pas à croire que je coupe ça.’

Il y en a d’autres qui, contrairement à lui, ne sont pas satisfaits de la version sortie en salles – généralement en raison de désaccords avec la société de production – et font même campagne pour qu’elle atteigne le public, comme le bon vieux Zack Snyder avec son Justice League. Le fait est que Ridley Scott n’était pas satisfait d’une version de coureur de lame et le film a fini par en avoir jusqu’à 7 différents.

Il a fallu 25 ans pour que la version finale du film puisse arriver en salles. Entre les deux, le même film avec toutes sortes de changements. Pour y voir plus clair, nous utilisons cette liste de notre site sœur FilmPilot:

“Porno de science-fiction” : ce film n’était pas du tout apprécié à sa sortie, mais c’est désormais un chef-d’œuvre absolu

  • La version imprimée (1982). Il a été utilisé pour voir comment le public réagissait au film et, bien qu’il soit presque impossible de le trouver, il a pu être vu en 1990 et 1991 à Los Angeles et à San Francisco sans l’approbation de Ridley Scott.
  • Aperçu de San Diego (1982). Il s’agissait d’un aperçu et est presque identique à la version sortie en salles, mais elle comporte trois scènes supplémentaires qui n’ont jamais été retransmises.
  • La version commerciale américaine (1982). Dans cette version, Deckard et Rachael quittent l’appartement ensemble et entrent dans le monde souterrain de Los Angeles.
  • La version commerciale internationale (1982). Le marché international étant différent du marché américain, cette version comporte trois scènes d’action beaucoup plus violentes et sauvages.
  • La version télévisée américaine (1986). CBS a décidé d’atténuer la violence et de supprimer les jurons et la nudité afin que le film puisse être diffusé à la télévision en 1986.
  • La coupe du réalisateur (1992). Après avoir vu que certains cinémas projetaient la première version du film, Warner Bros. a autorisé un réalisateur qui comprenait de nombreux changements, comme l’élimination des voix off de Deckard ou l’inclusion de la séquence de rêve avec la licorne.
  • Le montage final (2007). Et finalement, 25 ans après la sortie du film, Warner Bros. a sorti la seule version de Blade Runner dont le contrôle artistique est entièrement assuré par Ridley Scott.

Quelle est la bonne version de « Blade Runner » ?

Après tant de changements, quelle est la bonne version du film ? Bon, ici, cela dépend des goûts de chacun, mais s’il faut écouter son créateur, le coureur de lame L’année 2007 est définitive. Entre autres choses, il contient la version complète du rêve de la licorne et est livré avec une violence supplémentaire. Si vous êtes dans ce camp, vous l’avez disponible sur Prime Video pour une location de 3,99 €.

Le public est d’accord avec lui, puisqu’il donne à ce « montage final » un score de 90 %. Si le film était déjà entré dans l’histoire avec son montage commercial, cette version finit de le définir comme un classique de la science-fiction.

-

PREV que faire à Medellín et avant-premières de films et de télévision
NEXT Les 5 plus gros échecs de 2023. Ce sont les films qui ont perdu le plus d’argent dans une année calamiteuse pour Disney