Tolkien n’aurait pas aimé la façon dont les lembas sont définis dans la version étendue du Seigneur des Anneaux

Tolkien n’aurait pas aimé la façon dont les lembas sont définis dans la version étendue du Seigneur des Anneaux
Tolkien n’aurait pas aimé la façon dont les lembas sont définis dans la version étendue du Seigneur des Anneaux
-

Adapter une œuvre de l’ampleur de Le Seigneur des Anneaux Ce n’est même pas quelque chose de simple. Rares sont ceux qui ont osé franchir le pas et encore moins sont parvenus au bout, avec plus ou moins de chance.

L’une des premières tentatives d’adaptation de la trilogie de J. R. R. Tolkien il a été Morton Grady Zimmermanqui présenta à l’écrivain un projet de scénario au milieu des années 1950.

Tolkien était tellement horrifié par l’interprétation de ses romans par Zimmerman qu’il est allé jusqu’à affirmer qu’il n’avait même pas lu les livres avant d’écrire le scénario du film, mais qu’il les avait simplement survolés.

Mais ce n’est pas le sujet qui nous amène ici aujourd’hui, mais plutôt l’un des éléments du scénario qui a le plus exaspéré Tolkien : comment étaient décrits les lembas, le fameux « pain de route » des elfes.

Pour Tolkien, le pain elfique était une ressource dans Le Seigneur des Anneaux

Dans le scénario de Zimmerman, ils décrivent les lembas comme une « nourriture concentrée », ce qui n’a pas du tout plu à Tolkien, qui a consacré une partie de son Lettre 210écrit en 1958 (via Le wiki Tolkien), pour réitérer qu’il n’aimait pas que des propriétés excessives soient ajoutées au pain elfique.

Le lembas, « pain de la route », est appelé « aliment concentré ». Comme je l’ai montré, je n’aime pas trop que mon histoire penche vers le style des « contes des fées ». Je n’aime pas non plus toute tendance à la « scientifique », dont cette expression est un exemple. Les deux styles sont étrangers à mon histoire.

Nous n’explorons pas la Lune ni aucune autre région improbable [recuerda que aún no se había producido el alunizaje]. Aucune analyse en laboratoire ne permettrait de découvrir les propriétés chimiques des lembas qui les rendraient supérieures aux autres tourteaux de farine de blé.“.

La film de Morton Grady Zimmerman n’a pas été révélé, mais Peter Jackson n’a pas manqué l’occasion de parler des lembas dans Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l’Anneauet il l’a fait en assumant ce vice que Tolkien aurait détesté.

Dans la version étendue du film de 2001, Legolas (Orlando Bloom) explique ce que sont les lembas et ce pain elfique “permet de remplir l’estomac d’un adulte avec une petite bouchée“, conférant au pain des propriétés uniques.

Tolkien a souligné que, pour lui, les lembas étaient une ressource pour expliquer comment il était possible de faire de longs voyages avec peu de ressources, mais il n’a pas pris en compte le besoin de beaucoup de démêler les petits détails. C’est aussi un élément clé d’une partie de l’intrigue où la perte des lembas sème la zizanie.

La description de la version de Peter Jackson n’aurait pas plu à Tolkien, tout comme les films eux-mêmes n’ont pas plu à son fils, Christophe Tolkienqui a ouvertement critiqué les adaptations.

-

PREV C’est ainsi que se termine le prequel de “Fury Road” avec Anya Taylor-Joy
NEXT Le réalisateur d'”Arachnophobie” a forcé les araignées à passer un casting