un mariage difficile entre animation et live action

un mariage difficile entre animation et live action
un mariage difficile entre animation et live action
-

Depuis l’arrivée de Pixar, le cinéma familial américain a vu disparaître progressivement la viande et son remplacement par le pixel. Avec ce film, John Krasinski, père avec Émilie Blunt Hazel et Violet, 9 et 7 ans, essayez retrouver en chair et en os le cinéma familial à gros budget. Il le fait accompagné de tous les papas hollywoodiens modernes (Ryan Reynolds, Steve Carell, Brad Pitt…) et avec une référence plus qu’évidente.

Alors que nous en sommes encore à la présentation de l’intrigue du film, la grand-mère du protagoniste (Fiona Shaw), elle reste figée devant la télévision en regardant L’invisible Harvey (Henry Koster, 1950), classique du cinéma basé sur la pièce de Mary Chase. En elle, James Stewart s’est lié d’amitié avec un lapin invisible de six pieds aux yeux du monde. Parce que Stewart était un adulte, tout le monde pensait qu’il était fou. La santé mentale n’était pas aussi à la mode qu’elle l’est aujourd’hui et personne ne diagnostiquait la schizophrénie, la bipolarité ou ce genre de choses, mais Ils voulaient l’emmener chez le psy et lui faire griller le cerveau.

Bien sûr, parler et boire seul était quelque chose de sordide, et la fable sera reprise quelque temps plus tard par la terreur qui régnait dans le pays. Donnie Darko (Richard Kelly, 2001) ou Pooka vit ! (Nacho Vigalondo, 2018). John Krasinski, tout l’amour paternel, a décidé de procéder à l’inverse et d’infantiliser son contenu. Et si nous avions tous notre propre Harvey qui prendrait la forme souhaitée par l’imagination du consommateur ? Le fils d’un boulanger en surpoids aurait un Harvey potelé avec un appareil dentaire désastreux, comme Blue ; celle d’un enfant enclin à se briser les os, celle d’un dragon avec des béquilles ; une secrétaire efficace, une licorne… Et ainsi de suite jusqu’à l’infini.

Bien sûr, pour invoquer cet « ami », le nom qu’on donne à des amis imaginaires et pouvoir les voir, Nous devons retrouver l’enfant que nous étions, invocation que fera notre médium privé de 12 ans nommé Be (Cailey Fleming). Krasinski est un papa anti-tech, dans la veine des gourous de la Silicon Valley. Le jumelage entre adultes et êtres surnaturels Cela se fera de manière sensorielle et anti-numérique. Dans le film, il y a une excuse pour tout ce qui touche au monde analogique : les disques vinyles, les gramophones, les caméras vidéo, les photographies, la télévision à tube, les attractions foraines… et les humains, beaucoup d’humains. Ce que Krasinski propose, en réalité, ce n’est pas seulement de faire un film qui pourrait plaire à ses filles et à leurs amis, mais c’est la conciliation entre le monde pixarisé et celui des acteurs.

Le problème est que la conception des amis, par Chris Laurent et les Britanniques Magasin de cadres, Ce n’est pas attrayant. Lawrence a démontré sa capacité dans Christophe Robin se montrer avec des personnages déjà développés, mais il s’étouffe avec les originaux. Le bleu ressemble à une version XXL de Sully, de Monsters Inc. Blossom, un croisement entre Tinkerbell et Betty Boop ; le patriarche Lewis malade, une variante de Winnie l’ourson et Lotso… Chacun appartient à son père et à sa mère, et le film en souffre esthétiquement. Peu importe les efforts déployés par Ryan Reynolds pour incarner un clown triste, le rôle d’acteur de Krasinski reste à moitié terminé, ce qui démontre son rapport conjugal : c’est exactement la même chose qui est arrivée à Mary Poppins Returns (Rob Marshall, 2018), l’ancienne gloire de son épouse, Emilie Blunt.

FICHE TECHNIQUE

‘Amis imaginaires’



  • Directeur:

    John Krasinski


  • Genre:

    Comédie


  • Pays:

    États Unis


  • Synopsis:

    Une fille vit une expérience traumatisante et commence à voir des amis imaginaires du monde entier tombés dans l’oubli à mesure que les gens grandissaient.

  • Scénario: John Krasinski

    Distribution: Ryan Reynolds, Cailey Fleming, John Krasinski, Fiona Shaw

    Durée: 104 minutes.

    Verdict: Un mariage difficile entre animation et image réelle.

    Distributeur: primordial

    Première: 17/05/2024

Voulez-vous être au courant de toutes les dernières nouveautés en matière de films et de séries ? Inscrivez-vous à notre newsletter.

-

NEXT Warner et DC confirment la suite de Batman Ninja, le film d’animation réalisé par le créateur d’Afro Samurai