Le jour du scrutin se termine avec 72 pour cent des voix en Équateur

-

La présidente de cette institution qui régit les élections, Diana Atamaint, a déclaré que les premiers résultats seraient connus vers 19h30, heure locale, grâce à un décompte rapide effectué par le CNE.

Pour sa part, le général de la police nationale, Wilson Pavón, a signalé que ce jour-là, 772 personnes ont été arrêtées et 84 armes à feu ont été confisquées.

Quelque 8 828 délégués d’organisations politiques et sociales supervisent le processus, ainsi que 1 027 observateurs accrédités, dont 941 nationaux et 86 internationaux.

Avec ces élections, le président Daniel Noboa mesurera son acceptation avec les 11 questions sur la sécurité, la justice, les investissements et l’emploi, dont cinq impliqueront des changements dans la Constitution et les six autres impliqueront des modifications juridiques sans affecter la Magna Carga.

Des enquêtes publiées dans la presse nationale indiquent qu’au début de son mandat, le chef de l’État avait dépassé les 80 pour cent d’acceptation, mais que dans la dernière partie de la consultation, ce taux est tombé à 57 pour cent, selon les données d’Imagen.

Le vote de ce dimanche servira donc à savoir si les Équatoriens le soutiennent et aussi s’ils soutiennent ses décisions face à des problèmes récurrents comme l’insécurité, le chômage et les coupures d’électricité.

L’événement électoral de dimanche a été décrit par les mouvements sociaux, politiques, syndicaux et étudiants comme inutile et trompeur, alors que pour le gouvernement et ses partisans, il s’agit de la solution aux problèmes de sécurité du pays.

npg/nta

-

NEXT Plus de 170 000 victimes du conflit ont été indemnisées en Colombie