La Turquie accueille les blessés du Hamas – DW – 13/05/2024

La Turquie accueille les blessés du Hamas – DW – 13/05/2024
La Turquie accueille les blessés du Hamas – DW – 13/05/2024
-

Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, et le président turc, Recep Tayyip Erdogan, se sont mis d’accord ce lundi (13/05/2024) sur la nécessité de mettre fin au « bain de sang » à Gaza, mais en montrant leurs divergences sur le Hamas, auquel il considère d’abord un terroriste et le second un « groupe de résistance ».

Dans une intervention commune, sans poser de questions, après leur rencontre à Ankara, les deux dirigeants ont convenu qu’un cessez-le-feu devait être obtenu à Gaza et ont rejeté l’opération terrestre israélienne dans la ville de Rafah, où ils sont déjà concentrés, sans possibilité de fuite. millions de réfugiés palestiniens.

“Plus de 1 000 membres du Hamas” reçoivent des soins médicaux dans des hôpitaux en Turquie, a révélé Erdogan, réitérant qu’il “ne considère pas le Hamas comme une organisation terroriste”. “Tant de membres du Hamas sont morts. L’Occident tout entier les attaque avec toutes sortes d’armes et de munitions”, a déclaré le président turc devant la presse.

“Qualifier le Hamas… d’organisation terroriste serait cruel”, a-t-il déclaré. “Au contraire, le Hamas est une organisation de résistance”, a déclaré Erdogan, qui a reçu le mois dernier le leader politique du mouvement palestinien, Ismail Haniyeh. Israël, les États-Unis et l’Union européenne considèrent le mouvement islamiste comme une organisation terroriste.

Mitsotakis a rappelé qu’Athènes considère le groupe islamiste Hamas comme un groupe terroriste, auteur des attentats qui ont fait 1.400 morts en Israël le 7 octobre et ont conduit à l’opération punitive israélienne au cours de laquelle plus de 35.000 Palestiniens sont déjà morts à Gaza.

Les deux dirigeants ont promis de continuer à promouvoir les relations de bon voisinage, sans pour autant résoudre les points de désaccord entre les deux pays. “Cela a été une réunion très constructive. Nous travaillons pour augmenter notre commerce bilatéral de 6 milliards à 10 milliards de dollars. Nous avons signé un accord d’aide d’urgence, car nos pays sont dans une zone sismique”, a déclaré Erdogan. “Nous suivons un programme positif qui fait gagner les deux parties. Les relations économiques bilatérales se développent chaque jour”, a déclaré Mitsotakis.

lgc (afp, efe)

-

PREV Israël récupère les corps de trois otages à Gaza
NEXT Israël a nié les accusations de génocide à Gaza | Réponse à la plainte de l’Afrique du Sud à La Haye