La compagnie aérienne nationale bolivienne revient avec son Jumbolino

La compagnie aérienne nationale bolivienne revient avec son Jumbolino
La compagnie aérienne nationale bolivienne revient avec son Jumbolino
-

Le ministère bolivien de la Défense a annoncé la relance de sa propre compagnie aérienne après huit ans d’inactivité. Société Publique de Transport Aérien Militaire (TAMep)anciennement Transport Aérien Militaire (TAM), a été officiellement créé le 14 mai et a commencé à vendre des billets pour le vol inaugural le 31 mai.

TAM, en tant que compagnie militaire, a cessé de voler le 8 décembre 2016, lorsque le gouvernement national a – étonnamment – ​​décidé de suspendre ses opérations.

Le 3 avril 2019, le redémarrage a été annoncé sous le nom de TAMep, avait trois avions, mais n’a pas pu prendre son envol en raison d’un prétendu dette auprès du Service National des Impôts (SIN) d’au moins 75 millions de Bs. Puis la pandémie est arrivée et a mis les plans sur la glace.

Photo : Ministère de la Défense de Bolivie

Maintenant, TAMep vise à couvrir environ 2% de la demande des passagers par voie aérienne en Bolivie. Actuellement, la société publique Boliviana de Aviación (BoA) en couvre 88 % et la société privée Ecojet en couvre 12 %.

La compagnie aérienne reliera la ligne principale entre La Paz (LPB), Cochabamba (CBB), Santa Cruz de la Sierra (VVI)ainsi que La Paz con Cobija (CIJ), itinéraires actuellement dominés par BoA. Sa flotte initiale sera un Avro RJ 70, avec une capacité de 70 passagers. Les responsables ont annoncé qu’ils évalueraient d’autres destinations futures ainsi qu’un deuxième avion, conformément au plan stratégique.

-

PREV Mariana Rodríguez demande l’annulation de la clôture de la campagne MC après l’accident survenu lors du rassemblement Álvarez Máynez
NEXT Génocide : plus de 35 900 Palestiniens tués par Israël