Orlen veut verser 330 millions de dollars à des sociétés intermédiaires pour le pétrole vénézuélien

Orlen veut verser 330 millions de dollars à des sociétés intermédiaires pour le pétrole vénézuélien
Orlen veut verser 330 millions de dollars à des sociétés intermédiaires pour le pétrole vénézuélien
-

Par PortalPortuario Editorial / Agence Reuters

@PortalPortuario


La raffinerie polonaise Orlène demande 330 millions de dollars qui ont été versés à deux sociétés intermédiaires basées à Dubaï pour acquérir du pétrole vénézuélien, mais la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA n’a pas reçu l’argent.

Comme l’a indiqué Reuters, les procureurs polonais enquêtent sur la perte d’un millionnaire par Orlen Trading Suisse (OTS), l’unité suisse de la raffinerie polonaise, en acomptes, principalement pour le pétrole vénézuélien.

En 2023, Orlen a accepté d’acheter plusieurs cargaisons de pétrole brut vénézuélien dans le cadre d’un allègement temporaire des sanctions imposées par les États-Unis. Cependant, la société a déclaré en avril 2024 qu’elle avait annulé les contrats après que les pétroliers aient été empêchés de charger pendant des mois.

Cette dernière est due à une licence américaine autorisant temporairement les exportations de ces produits depuis le Venezuela.

Il convient de mentionner que cela fait suite aux changements de direction chez Orlen et OTS en février 2024, en plus des doutes soulevés par le nouveau gouvernement polonais dirigé par le Premier ministre Donald Tusk.

Il ancien directeur commercial d’Orlen, Michal Roga souligné que les pertes d’OTS étaient dues à l’annulation d’accords par la nouvelle direction de l’entreprise.

Une source de PDVSA a déclaré à Reuters que la société n’avait attribué aucune livraison à Orlen ou à ses intermédiaires parce qu’elles n’avaient pas été payées. L’entreprise publique vénézuélienne exige 50 % du prépaiement d’un chargement avant d’attribuer un créneau.


-

PREV Luis Novaresio a détaillé la réaction blessante de sa mère lorsqu’il lui a dit qu’il était gay
NEXT Le Parlement vénézuélien a accepté de retirer l’invitation aux élections de l’UE