Mauricio Macri et une défaite qui le exclut des World Bridge Games

-

il y a 40 jours Mauricio Macri C’était une nouvelle en dehors des arènes politiques et dans le domaine du sport. Le fait est que, soulagé des charges publiques, il était revenu pour consacrer plus de temps à sa passion pour pont. Et il avait eu un grand sourire : dans le cadre du Équipe senior d’Argentinel’ancien président avait conservé le titre au Championnat sud-américain de bridge qui s’est tenue à Cali.

Cependant, comme dans la vie, dans les jeux, parfois vous gagnez et parfois, peut-être bien plus encore, vous perdez. Et ça, le côté ingrat, c’est ce que dit le chef du PRO. Son équipe a perdu la finale du championnat de sélection dans la catégorie senior et s’est retrouvée sans possibilité de représenter l’Argentine au cours des prochaines années. Jeux mondiaux de bridge qui se jouera fin octobre dans la ville de Buenos Aires.

Ceux qui représenteront le pays lors de cet événement important seront Eduardo Scanavino, Horacio Elijovich, Ricardo Poleschi, Ricardo Angeleri et Mario Mayans (capitaine non-joueur)ça avec l’équipe “Angeleri” gagné par 154 à 81 IMP “Palais”qui, outre Macri, était composé de Walter Fornasari, Hector Camberos, Juan Rueda et Luis Palazzodans un championnat joué au club Ayacucho sous la direction de Josefina Bello.

L’équipe gagnante. Ricardo Angeleri, Ricardo Poleschi, Mario Mayans (PNJ) Horacio Elijovich et Eduardo Scanavino. Photo : ABA

Macri, en compagnie de Palazzo, Fornasari, Rueda, Camberos et Carlos Lucena, venait de s’établir en Amérique du Sud. Dans cette compétition, l’équipe senior a remporté neuf des 12 tours (chacun se jouait avec 12 mains) d’un concours qui s’est déroulé selon le système du triple round robin au Salón del Lago du Club Campestre de Cali et dans lequel les équipes du Brésil, de la Colombie et du Chili ont également concouru.

L’équipe de l’Albiceleste a totalisé 157,63 unités et a dépassé la Colombie de 33,5, le Brésil de 38,52 et le Chili de 81,5. Ces résultats ont permis aux Argentins et aux Colombiens de se qualifier pour la Coupe du monde dans la spécialité (considérée comme un sport depuis 1995) qui aura lieu l’année prochaine (en principe, elle se déroulerait à Macao, même si le lieu n’a pas encore été confirmé).

Ce titre continental avait permis à Macri de participer pour la troisième fois à une Coupe du monde de bridge. Elle l’a déjà fait lors de celle qui s’est déroulée en 2023 à Marrakech (Maroc), au cours de laquelle l’Argentine a terminé à la neuvième place dans la catégorie senior. Et il a également participé au concours qui s’est déroulé à Salsomaggiore Terme (Italie) en 2022, dans lequel le représentant national a terminé 12ème.

Les finalistes. Juan Rueda, Walter Fornasari, Hector Camberos, Luis Palazzo et Mauricio Macri. Photo : ABA

Ce jeu qui passionne l’ancien président et qui se joue à deux avec un jeu de cartes français a une longue histoire dans le pays : dans les années 1930, le Bridge Club Argentin et le Bridge Social Club existaient déjà, et à la fin du décennie En 1940, l’Association Argentine de Bridge a été créée, l’organisme directeur de cette discipline dans le pays jusqu’à aujourd’hui.

L’Argentine a été le premier pays d’Amérique du Sud à participer à un Championnat du monde en 1958. Cependant, au cours des dernières décennies, sa capacité compétitive dans cette discipline est devenue de plus en plus limitée. Avec Macri aux commandes, le pays cherche à se réinsérer dans le grand concert des nations, du moins en bridge.

-

NEXT L’aspiration à créer un monde pacifique sera le thème d’un festival au Vietnam (+Photos)