Venezuela : accord de solidarité avec l’Iran approuvé en raison de la mort de Raïssi

Venezuela : accord de solidarité avec l’Iran approuvé en raison de la mort de Raïssi
Venezuela : accord de solidarité avec l’Iran approuvé en raison de la mort de Raïssi
-

Avec cet hommage, nous voulons envoyer, au nom de tout le peuple vénézuélien, les paroles de solidarité les plus sincères pour le deuil qui « accable aujourd’hui la République islamique d’Iran et tout le peuple iranien », a déclaré Pedro Infante, premier vice-président de le corps législatif.

Le législateur, en présentant le projet d’accord, a rappelé le soutien apporté par la nation perse à l’État sud-américain dans les moments les plus difficiles de 2020, lorsque le blocus s’est intensifié et que l’industrie pétrolière a été sabotée pour nous laisser sans carburant.

Il a affirmé qu’alors le gouvernement et le peuple vénézuéliens ont reçu la solidarité de ce pays du Moyen-Orient.

L’également président du groupe parlementaire Venezuela-Iran a rappelé la visite de Raïssi l’année dernière à Caracas, où ils ont signé d’importants accords dans des secteurs stratégiques tels que la technologie et l’industrie, entre autres.

Nous rendons hommage à son héritage et réaffirmons que l’Iran et la République bolivarienne continueront ensemble à consolider la fraternité des deux peuples, la défense de la souveraineté, le droit à l’autodétermination et la solidarité entre les nations, a-t-il déclaré.

Tout cela, a-t-il noté, en faveur de la consolidation de la construction d’un monde multicentrique et pluripolaire.

Dans le cadre de l’accord, le président du Parlement, Jorge Rodríguez, a chargé une commission, dirigée par Infante, de remettre le document d’accord à l’ambassade de Téhéran à Caracas, dont l’ouverture est prévue de demain jusqu’au 24 mai. condoléances.

Le président vénézuélien Nicolás Maduro et d’autres hautes autorités ont pleuré la mort du dirigeant iranien, ainsi que celle de sept autres personnes, dont son ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian.

Le gouverneur de l’Azerbaïdjan oriental, Malek Rahmati, et l’imam des prières du vendredi de Tabriz (capitale de la province), Mohammad Ali Ale-Hashem, voyageaient également à bord de l’hélicoptère.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a exprimé hier sa profonde consternation face à ce qu’il a qualifié de terrible incident survenu dimanche dans la province de l’Azerbaïdjan oriental.

La note espère que l’héritage inestimable du président Raisi, qui a démontré sa loyauté et son amitié avec le peuple et le gouvernement vénézuéliens, « se poursuivra dans chaque acte de bien-être pour sa nation, de justice, de paix et de bien-être de l’humanité ».

npg/jcd

-

NEXT L’aspiration à créer un monde pacifique sera le thème d’un festival au Vietnam (+Photos)