Guerre entre Israël et Gaza, en direct | Blinken insiste auprès d’Israël sur son opposition à une opération à grande échelle à Rafah | International

Guerre entre Israël et Gaza, en direct | Blinken insiste auprès d’Israël sur son opposition à une opération à grande échelle à Rafah | International
Guerre entre Israël et Gaza, en direct | Blinken insiste auprès d’Israël sur son opposition à une opération à grande échelle à Rafah | International
-

Blinken insiste auprès d’Israël sur son opposition à une opération à grande échelle à Rafah

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’est entretenu tôt dans la matinée avec le ministre israélien Benny Gantz, à qui il a réitéré l’opposition américaine à une opération militaire israélienne à grande échelle à Rafah. Blinken a réitéré au ministre israélien l’importance d’augmenter l’approvisionnement en aide humanitaire à Gaza, pour laquelle la réouverture du poste frontière de Rafah est vitale.

Selon un communiqué du Département d’État américain, Blinken et Gantz « ont discuté des derniers efforts visant à parvenir à un cessez-le-feu dans le cadre d’un accord visant à libérer les otages et à empêcher le conflit de s’étendre à toute la région ». En outre, Blinken a rappelé à Gantz « la position du président [Joe Biden] à propos d’une opération militaire à grande échelle à Rafah. Vendredi, la Cour internationale de justice de l’ONU a ordonné à Israël de mettre un terme à l’offensive lancée au début du mois dans la ville, où se pressent des centaines de milliers de déplacés.

Biden a exprimé à plusieurs reprises son opposition à une attaque contre la dernière grande ville de Gaza, sans plan crédible de protection des civils, ce que, selon lui, les autorités israéliennes n’ont pas présenté. Le 10 mai, Israël a lancé une opération partielle dans la ville, qu’il considère comme le dernier bastion du Hamas. Dans son offensive, qui a depuis provoqué la fuite de 800 000 Palestiniens, Israël a fermé le poste frontière de Rafah. Il insiste sur le fait qu’il ne peut mettre fin à son opération à Gaza, dont l’objectif est « d’éradiquer » le Hamas, sans entrer dans cette ville du sud de la bande.

Au cours de la conversation, selon la note, Blinken « a souligné l’importance d’augmenter les niveaux d’aide humanitaire à Gaza ». En ce sens, le chef de la diplomatie américaine a insisté auprès du ministre israélien sur « l’importance pour Israël et l’Égypte de conclure leurs négociations pour rouvrir le plus rapidement possible le terminal de Rafah », par lequel est entrée la majeure partie de l’aide humanitaire entrée dans le pays. Enclave palestinienne pendant les sept longs mois de guerre.

Bien qu’elle ne donne pas de détails sur la conversation, la note du Département d’État ajoute que les deux dirigeants ont également parlé de la protection des civils et des travailleurs humanitaires, ainsi que de la nécessité de réduire les tensions en Cisjordanie. Enfin, ils ont également commenté « la vision américaine d’une paix et d’une sécurité durables pour Israël à travers une plus grande intégration dans la région et ont souligné l’importance pour la sécurité d’Israël de planifier la période post-conflit à Gaza ».

-

PREV Tout sauf l’extrême droite, prévient le syndicat français
NEXT Le « mur » que la Corée du Nord construit à la frontière avec le Sud selon de nouvelles images satellite