Les rebelles Houthis du Yémen attaquent six navires dans trois mers différentes

Les rebelles Houthis du Yémen attaquent six navires dans trois mers différentes
Les rebelles Houthis du Yémen attaquent six navires dans trois mers différentes
-

Les rebelles Houthis du Yémen soutenus par l’Iran lors d’une manifestation contre Israël et les États-Unis (Photo : EuropaPress)

Les rebelles Houthis du Yémen attaqués six navires dans trois mers différentes, entre eux le vraquier Laax, battant pavillon des Îles Marshall, qui a été endommagé après avoir signalé une attaque de missile par des extrémistes au large des côtes du Yémen, a déclaré mercredi le groupe soutenu par l’Iran.

Les Houthis ont attaqué Laax lors d’une série d’attaques mardi. Ils ont également lancé des attaques contre les navires Morea et Sealady en mer Rouge, l’Alba et le Maersk Hartford en mer d’Oman et le Minvera Antonia en Méditerranée, a déclaré le porte-parole militaire Yahya Saree dans un discours télévisé.

Le groupe, qui décrit ses actions comme des actes de solidarité avec le Hamas dans la guerre israélienne à Gaza, a lancé des attaques répétées de drones et de missiles dans la région de la mer Rouge depuis novembre, s’étendant ensuite à l’océan Indien. Ces tirs sont intervenus mardi alors que les chars israéliens pénétraient pour la première fois au cœur de Rafah.

Cinq missiles tirés depuis le Yémen ont touché le Laax, qui transportait des céréales, mais le navire a pu continuer à naviguer vers sa destination et l’équipage était en sécurité, a rapporté mercredi l’agence de presse. Reuters la société de sécurité du navire, LSS-SAPU.

“Le navire a subi des dommages mais aucune eau ne pénètre, il ne gîte pas et il n’y a aucun blessé à bord.”a déclaré un porte-parole du LSS-SAPU. “Il se dirige vers sa destination à une vitesse normale”, a-t-il ajouté.

Le groupe extrémiste soutenu par l’Iran a confirmé le tir de missiles et l’envoi de drones sur des navires en mer Rouge, en mer d’Oman et en Méditerranée (REUTERS/FILE)

Le porte-parole de LSS-SAPU, la société chargée d’évacuer l’équipage du navire Rubymar, qui a coulé après avoir été touché par un missile Houthi plus tôt cette année, a déclaré que le propriétaire du Laax, en Grèce, n’avait aucune relation avec Israël. ou aux États-Unis.

Les Houthis ont juré d’attaquer tout navire faisant route vers les ports israéliens, y compris en Méditerranée. Ils ont également identifié comme cibles des navires affiliés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Selon les données du LSEG, Le porte-conteneurs battant pavillon américain Maersk Hartford semble être le seul navire parmi ceux récemment attaqués à avoir des liens avec des pays que les Houthis disent cibler.

Le vraquier de charbon Morea et le navire de transport de blé Sealady battent pavillon maltais, le chimiquier Minerva Antonia bat pavillon grec et le transporteur de charbon Alba arbore les couleurs du Portugal.

Reuters n’a pas pu contacter immédiatement les propriétaires enregistrés de ces navires pour obtenir leurs commentaires.

La campagne Houthi a réussi à couler un navire, à en capturer un autre, à tuer deux membres d’équipage et à perturber le transport maritime mondial en forçant les navires à éviter le canal de Suez situé à proximité et en détournant le commerce autour de l’Afrique.

(Reuters)

-

NEXT L’aspiration à créer un monde pacifique sera le thème d’un festival au Vietnam (+Photos)