Les pays du G7 ont convenu de fournir 50 milliards de dollars à l’Ukraine, les avoirs russes étant gelés

Les pays du G7 ont convenu de fournir 50 milliards de dollars à l’Ukraine, les avoirs russes étant gelés
Les pays du G7 ont convenu de fournir 50 milliards de dollars à l’Ukraine, les avoirs russes étant gelés
-

Le président américain Joe Biden, le chancelier allemand Olaf Scholz, le premier ministre britannique Rishi Sunak, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen Charles Michel, la première ministre italienne Giorgia Meloni, le premier ministre canadien Justin Trudeau, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre japonais Fumio Kishida au sommet du G7 à Hatsukaichi en mai 2023 (REUTERS/File)

Les dirigeants de les pays de G7 est parvenu à un accord pour « le décaissement des 50 milliards de dollars pour Ukraine par le recours aux avoirs russes gelés « avant fin 2024 », a annoncé ce mercredi la présidence française.

« Il y a un accord. Comme toujours au G7, les dirigeants prennent une décision et les techniciens font ensuite leur travail pour la façonner » et veiller à ce qu’elle soit « conforme à la loi » et conforme « aux règles des finances publiques » et aux « capacités financières des pays ». les uns et les autres », a expliqué la même source.

« Il y aura unanimité au sein du G7 lorsqu’il s’agira d’œuvrer en faveur d’une utiliser ces avoirs gelés pour aider l’Ukraine à se reconstruire », John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, l’avait déjà déclaré.

L’idée d’accorder à l’Ukraine jusqu’à 50 milliards de dollars de prêts garantis par les intérêts des 300 milliards d’euros d’actifs de la banque centrale russe gelés par l’Union européenne et les puissances du G7 pour aider l’Ukraine n’a pas jusqu’à présent fait l’objet d’un consensus au sein du groupe des sept. puissances industrialisées.

Biden et le président ukrainien Volodimir Zelensky à Paris le 7 juin 2024 (Photo de Saul Loeb / AFP)

“C’est une initiative américaine dans un premier temps”, a souligné l’Elysée. “Ce prêt est destiné à être remboursé avec le produit des avoirs russes gelés”, a expliqué la présidence française. “Mais si, pour une raison ou une autre, les avoirs russes devaient être dégelés ou si les revenus des actifs russes ne parvenaient pas à produire suffisamment pour financer le prêt, la question du partage des charges se poserait”, a-t-il ajouté.

« Nous proposons les principes de cette répartition et “Il faut maintenant que les techniciens se mettent d’accord sur le contrat qui sera finalement signé”a précisé l’Elysée, qui a qualifié l’accord de “significatif”.

L’un des enjeux est par exemple de savoir quelles sont les garanties de ce prêt, “qui est essentiellement américain, mais qui peut être complété par de l’argent européen ou des apports nationaux”, a souligné la source.

Le président français Emmanuel Macron arrivera ce jeudi matin en Italie pour participer au sommet du G7 (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni). Le président américain Joe Biden rencontrera jeudi le président ukrainien Volodimir Zelensky dans la ville italienne des Pouilles.

Macron participera samedi à la conférence spéciale sur la paix en Ukraine en Suisse, à laquelle devraient participer des dizaines de dirigeants du monde entier, mais sans la participation de la Russie et de la Chine.

(Avec informations de l’AFP)

-

NEXT Les experts trouvent une méthode pour empêcher les chats de détruire le canapé – DW – 04/07/2024