Une ONG israélienne critique la politique de colonisation juive en Cisjordanie

Une ONG israélienne critique la politique de colonisation juive en Cisjordanie
Une ONG israélienne critique la politique de colonisation juive en Cisjordanie
-

« Au lieu de sauvegarder la sécurité et les intérêts politiques d’Israël, notre gouvernement criminel s’adresse aux factions extrémistes de colons », a déclaré le groupe, fondé en 1978 par d’anciens militaires qui prônaient un accord avec les Palestiniens, dans X.

La dernière chose dont nous avons besoin, c’est de davantage de colonies illégales qui pèseraient sur la sécurité et nous éloigneraient encore plus d’une solution politique urgente, a-t-il ajouté.

Les commentaires de Peace Now interviennent dans le contexte de l’annonce du gouvernement de « renforcer les colonies en Judée et Samarie », comme on appelle la Cisjordanie occupée dans ce pays.

Hier soir, sur le même réseau social, l’ONG a dénoncé les agissements de Netanyahu et de ses partenaires d’extrême droite au pouvoir, notamment les chefs de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, et des Finances, Bezalel Smotrich. « Le gouvernement criminel et messianique de Netanyahu-Ben Gvir-Smotrich ne se soucie pas de notre sécurité, il ne se soucie que de l’annexion » de ce territoire, a-t-il souligné.

Récemment, la Commission pour la Résistance au Mur et la Colonisation a rapporté que, depuis le début du cycle de violence actuel, le 7 octobre, Israël a confisqué 27 000 dounams de terres (2 700 hectares) en Cisjordanie.

Il a précisé que sur ce chiffre, 15 mille dounams (1.500 hectares) ont été volés suite à la modification des limites des réserves naturelles de Jéricho et de la vallée du Jourdain.

11 100 dounams supplémentaires (un peu plus d’un millier d’hectares) grâce à trois ordonnances déclarant des terres de l’État à des zones des gouvernorats de Jérusalem et de Naplouse, et 230 dunums grâce à 24 ordonnances de saisie, à des fins militaires, a-t-il souligné.

Israël occupe 2 380 kilomètres carrés en Palestine, soit l’équivalent de 42 % du territoire total de la Cisjordanie, a-t-il révélé.

Le Bureau central des statistiques a indiqué en mars dernier que cette nation avait confisqué 50 526 dounams de terres palestiniennes (un peu plus de cinq mille hectares) en 2023, soit presque le double du chiffre de l’année précédente.

Selon les chiffres officiels, plus de 250 000 colons juifs vivent dans la zone occupée de Jérusalem-Est et 500 000 autres dans le reste de la Cisjordanie.

jf/rob

-

NEXT Les experts trouvent une méthode pour empêcher les chats de détruire le canapé – DW – 04/07/2024