Une forte tempête laisse l’Amérique centrale inondée : les pluies font au moins 14 morts au Salvador

Une forte tempête laisse l’Amérique centrale inondée : les pluies font au moins 14 morts au Salvador
Une forte tempête laisse l’Amérique centrale inondée : les pluies font au moins 14 morts au Salvador
-

Un glissement de terrain enregistré ce week-end dans une communauté rurale de l’ouest du Salvador, qui a fait au moins trois morts, dont un bébé de 18 mois et une fillette de 7 ans, a déclenché l’alerte en raison des conséquences de la tempête qui touche dans ce pays d’Amérique centrale. Les autorités locales ont enregistré au moins 14 morts à cause des fortes pluies qui maintiennent le petit pays inondé, où le président Nayib Bukele a décrété l’état d’urgence pour 15 jours et un jour férié national pour mardi afin de “réduire les risques de tragédies”. ». Près de 600 Salvadoriens se retrouvent sans abri, tandis que de fortes pluies touchent tous les pays d’Amérique centrale.

La tempête a commencé vendredi avec des pluies intenses qui ont provoqué des inondations, des crues de rivières, de fortes vagues et des glissements de terrain comme celui survenu dans la petite communauté de Tacuba, dans la province salvadorienne d’Ahuchapán, à environ 125 kilomètres de San Salvador, la capitale. . Trois membres d’une famille ont été ensevelis sous la violente vague de boue. Les victimes sont Luis Ernesto Godínez Guzmán, 23 ans ; Estuardo Vladimir Godínez, 18 mois ; et Jennifer Yamileth Godínez, 7 ans. Ses proches ont organisé la veillée funèbre lundi, au milieu du chaos que la tempête a créé dans cette communauté.

Rosa Guzmán, mère et grand-mère du défunt, a déclaré au journal local L’imprimerie que toute la famille était à l’intérieur de la maison lorsque le glissement de terrain a frappé la maison aux premières heures de lundi. « Un voisin est venu quand il a entendu qu’ils demandaient de l’aide. Ils ont appelé la Croix-Rouge et la police, mais ils ne sont pas arrivés plus tard », a déploré la femme dans une vidéo enregistrée par le journal dans l’église de la petite ville où reposent les corps des victimes. Le directeur de la Protection Civile, Luis Anaya, a signalé que 46 glissements de terrain ont été enregistrés dans différentes zones du Salvador. Les pluies ont déjà fait 14 morts dans diverses régions de ce petit pays d’Amérique centrale.

Plusieurs villes salvadoriennes ont été inondées ce lundi à cause de la tempête. Le président Bukele a annoncé qu’en plus de l’état d’urgence, il avait adressé à l’Assemblée nationale une demande visant à déclarer mardi un jour de congé national payé pour tous les employés des secteurs public et privé. Bukele a déclaré que la mesure vise à maintenir la population chez elle, « sans avoir à se déplacer sur les lieux de travail et à réduire le risque de tragédies ». La Direction Générale de la Protection Civile, chargée de répondre à l’urgence, a décrété ce lundi l’alerte rouge, la maximale face aux catastrophes naturelles, car les autorités météorologiques ont signalé que la tempête se poursuivrait dans les prochains jours. Le ministre de l’Intérieur, Juan Carlos Bidegaín, a parlé ce lundi d’« une importante accumulation d’eau qui nous amène à ne pas baisser la garde ». Le responsable a demandé à la population de ne pas sortir de chez elle sauf « absolument nécessaire » et a rappelé que le Gouvernement a été entièrement mobilisé pour garantir « une réponse immédiate » à l’urgence. Bidegaín a déclaré avoir installé 117 refuges pour accueillir les victimes et les personnes qui doivent être évacuées des zones à risque. “L’évacuation est obligatoire”, a souligné le ministre. Ce lundi, il y avait 324 familles dans les refuges.

Les pluies touchent également le reste des pays de la région. L’Institut nicaraguayen d’études territoriales (Ineter) a annoncé que la tempête frapperait le pays tout au long de la semaine, même si aucune victime n’a encore été enregistrée. Les autorités locales ont suspendu les activités navales dans les ports maritimes et sur les lacs et rivières du pays et ont mis en garde contre la possibilité d’inondations et de glissements de terrain. L’Institut météorologique national du Costa Rica a également signalé que les « averses » continueront à affecter ce pays, tandis qu’au Honduras, le Secrétariat national de gestion des risques et des situations d’urgence a déclaré une alerte jaune dans sept des 18 provinces du pays et une alerte verte. prévention, pour quatre autres, rapporte Efe. Les autorités de toute la région sont en alerte suite aux derniers rapports du National Hurricane Center des États-Unis, qui prédit la formation d’une tempête tropicale dans le golfe du Mexique au milieu de cette semaine, ce qui provoquera davantage de pluie dans une zone très vulnérable au climat. changement et où résonne encore le souffle des ouragans Eta et Iota, qui en 2020 ont touché plus de neuf millions de personnes.

Suivez toutes les informations internationales sur Facebook et Xou dans notre newsletter hebdomadaire.

-

NEXT Les experts trouvent une méthode pour empêcher les chats de détruire le canapé – DW – 04/07/2024