Tout sauf l’extrême droite, prévient le syndicat français

Tout sauf l’extrême droite, prévient le syndicat français
Tout sauf l’extrême droite, prévient le syndicat français
-

“Tout sauf l’extrême droite”, a déclaré au réseau RMC le leader de l’un des deux plus grands syndicats de France, fort de 600 000 adhérents, à neuf jours du premier tour des élections législatives, au cours desquelles le parti nationaliste Rassemblement national (RN) ) aspire à obtenir la majorité absolue pour prétendre au poste de Premier ministre.

Selon Léon, fidèle à ses valeurs et à son histoire, la CFDT s’oppose résolument à l’extrême droite, à ses projets inégalitaires et à la tentative de classer les gens selon leur couleur de peau ou leur nationalité.

Le RN a remporté facilement les élections européennes du 9 juin, qui ont conduit à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron et à la convocation de nouvelles élections législatives, déclenchant la bataille pour la majorité absolue à la chambre basse.

L’autre grand syndicat français, la Confédération générale du travail (CGT), a également pris clairement position contre l’extrême droite.

L’organisation a même exhorté ses quelque 600 000 membres à voter en faveur du bloc de gauche du Front populaire, composé de socialistes, d’insoumis, de communistes et d’écologistes.

La secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, a rappelé que ce syndicat s’était déjà positionné avant les élections électorales, en 1936, 1945, 1974 et 1981.

Selon les enquêtes d’opinion, le RN arrive en tête des intentions de vote, avec un tiers d’entre eux, suivi du Front populaire (28-29%) et du parti au pouvoir (19-20).

rgh/wmr

-

PREV L’histoire du boucher de Rostov qui terrorisait l’URSS
NEXT demande aux autres soldats de ne pas travailler dans cette guerre par nécessité