89 migrants sont morts et 70 ont disparu après le naufrage d’une pirogue en Mauritanie

89 migrants sont morts et 70 ont disparu après le naufrage d’une pirogue en Mauritanie
89 migrants sont morts et 70 ont disparu après le naufrage d’une pirogue en Mauritanie
-

Au cours des cinq premiers mois de l’année, plus de 5 000 immigrants sont morts en tentant d’atteindre l’Espagne par la mer (DAVID RAMOS/GETT IMAGES)

Le naufrage d’une pirogue lundi dernier devant le Côtes mauritaniennes laisser un solde de 89 migrants morts, dont les corps ont été retrouvés, d’autres 70 disparus et 9 personnes secourues, a rapporté l’Agence mauritanienne d’information (AMI), gérée par l’État. Le bateau, de grande taille et généralement utilisé par les pêcheurs, a coulé près de la ville de N’diago., ville côtière située au sud de Mauritanieà côté de la frontière avec le Sénégal.

Selon l’AMI, 89 corps ont été repêchés et les garde-côtes mauritaniens ont secouru 9 personnes vivantes, dont une fillette de cinq ans. Citant les propos des survivants, l’agence rapporte que le bateau en question avait quitté il y a six jours la frontière sénégalo-gambienne en direction de l’Europe, avec 170 migrants africains clandestins à bord.

Les causes de l’accident ne sont pas encore tout à fait claires mais, comme le rapporte le journal espagnol Le pays, Les proches des victimes affirment avoir reçu des informations indiquant qu’il y avait eu une feu à bord. Ce n’est pas la première fois qu’un incendie se propage dans une pirogue chargée de centaines de litres de carburant pour achever le voyage.

Les départs en pirogue du Sénégal vers les Canaries continuent de produire leurs tentatives (EFE/Carlos Barba)

Les médias espagnols ont également indiqué que parmi les défunts se trouvaient des personnes d’au moins quatre nationalités : 14 Sénégalais de Mbour, Guinéens, Gambiens et Maliens. Depuis plusieurs jours, les proches des victimes de la zone de Koutouninkoto, dans la région de Kayes au Mali, tentent d’obtenir des informations sur le sort de leurs proches.

Les occupants de la pirogue accidentée sont pour la plupart des Sénégalais et des Gambiens qui ont quitté les côtes du Sénégal et se dirigeaient probablement vers le îles Canariesa informé l’agence EFE une source de sécurité dans la région.

Les îles Canaries, en Espagne, sont situées à 100 km de la côte nord de l’Afrique, à leur point le plus proche. Mais de nombreux bateaux, souvent de longues embarcations en bois appelées pirogues, partent de lieux bien plus éloignés, comme le Maroc, le Sahara occidental, la Mauritanie, la Gambie et le Sénégal, selon les médias britanniques. Le gardien.

Les conditions effrayantes dans lesquelles les migrants voyagent augmentent le danger. Ils voyagent dans des bateaux surchargés, souvent innavigables et sans eau potable en quantité suffisante. Et au cours de leur voyage, ils doivent affronter les forts courants qui traversent la route de l’Atlantique, qui a gagné en popularité en raison de la surveillance accrue en Méditerranée, selon les rapports. Le gardien.

Le nombre d’immigrants arrivés aux îles Canaries, en Espagne, en 2023 a plus que doublé en un an (Europa Press)

Jusqu’en juin, plus de 19 000 personnesle triple de celui de 2023 sur la même période, et le gouvernement canarien craint que 2024 se termine bien au-dessus du record de 40 000 de l’année dernière.

Le gouvernement des îles espagnoles estime qu’il y a quelques 300 000 subsahariens attendant en Mauritanie pour tenter de rejoindre les îles Canaries.

Les médias britanniques ont assuré que sur les seuls cinq premiers mois de l’année, plus de 5 000 immigrés décédé dans la tentative d’atteindre l’Espagne par la mer, l’équivalent de 33 décès par jour, selon Caminando Fronteras, une organisation caritative espagnole. Il s’agit du nombre quotidien de décès le plus élevé depuis que les chiffres ont commencé à être collectés en 2007, et la grande majorité s’est produite sur la route de l’Atlantique.

Récemment, José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, s’est rendu au Sénégal et en Gambie pour renforcer la coopération en matière de contrôle migratoire et le dialogue politique avec les autorités.

De son côté, l’Union européenne a promis à la Mauritanie au début de l’année une aide financière de 210 millions d’euros pour faire face à la migration et fournir une aide humanitaire aux migrants. L’accord a été conclu dans un contexte de rebond des arrivées de migrants vers les îles Canaries.

(Avec informations d’EFE et Europa Press)

-

PREV Accidents et chutes : la journée de vendredi a continué d’être mouvementée au-delà du gel
NEXT Les experts trouvent une méthode pour empêcher les chats de détruire le canapé – DW – 04/07/2024