Manolo Bellon et son livre ‘Conspirations, mythes et légendes dans l’histoire de la musique’

Manolo Bellon et son livre ‘Conspirations, mythes et légendes dans l’histoire de la musique’
Manolo Bellon et son livre ‘Conspirations, mythes et légendes dans l’histoire de la musique’
-

La musique, en raison de son grand pouvoir d’attraction, a fait de grands interprètes et compositeurs des personnages qui attirent les foules. Non seulement pour la musique qu’ils ont écrite ou interprétée mais aussi pour leurs activités en dehors des scènes, des salles de concert ou des studios d’enregistrement. Un scénario sans doute très favorable à l’apparition de toutes sortes de rumeurs qui deviennent des vérités jamais corroborées, des légendes, des mythes et même des théories du complot.
Il existe de nombreux exemples. Quoi Paul Mccartney Il décède en 1966 et est remplacé par un sosie. Que le violoniste italien Nicolas Paganini et l’artiste de blues américain Robert Johnson Ils ont vendu leur âme au diable. Qu’il existe des chansons qui, si elles sont écoutées à l’envers, contiennent un message caché, généralement satanique. Qu’il existe également des pochettes d’albums qui font allusion à des sujets tabous. dans son livre Conspirations, mythes et légendes dans l’histoire de la musique Manolo Bellon Il s’est chargé d’enquêter en profondeur sur bon nombre de ces histoires et de déterminer à quel point certaines d’entre elles étaient vraies. A travers ces pages ils défilent de Wolfgang Amadeus Mozart jusqu’à Sélénaen passant pour les Beatles, les Rolling Stones, Led Zeppelin, Juan Gabriel, Beyoncé, Michael Jackson, Taylor Swift, Janis Joplin, Louis Armstrong…
Manolo Bellon, qui fête cette année ses 55 ans consacrés à la musique et à la culture, est une personnalité de la radio colombienne qui est une référence pour de nombreuses générations de mélomanes. Il a été journaliste culturel et musical au journal télévisé, ainsi que chroniqueur et journaliste pour la presse écrite. Il a publié quatre livres et des centaines d’écrits sur le rock et la pop. Il fait partie des rares personnes qui, sans être artistes, ont reçu un disque d’or : en décembre 2001,Musique EMI Il a reçu cette reconnaissance pour son travail de diffusion de la musique des Beatles, et notamment de l’album des plus grands succès intitulé Un. Cambio a parlé du livre avec Manolo Bellon.


CHANGEMENT : Qu’est-ce qui vous a amené à écrire ce livre sur les complots, les mythes et les légendes de l’histoire de la musique ?
Manolo Bellon :
Les gens me posent des questions sur certains de ces sujets depuis des années. Et si Paul McCartney était mort et qu’un sosie le remplaçait. Si les musiciens décédés à 27 ans ont un point commun. Elvis Presley est-il vivant ? et beaucoup plus. C’est pourquoi, il y a environ quatre ans, j’ai commencé à faire des recherches sur le sujet, à collecter des informations et à écrire ce livre.

CHANGEMENT : Parmi tant d’informations qui inondent Internet, comment naviguer pour trouver les vraies versions et les séparer des fausses ?
Mo :
Ce n’est pas facile, mais j’ai toujours essayé de m’appuyer sur des médias fiables et de trouver des informations fiables. C’est difficile, mais j’ai cherché des informations dans différentes sources, également contrastées, afin de pouvoir offrir un panorama le plus large possible, en essayant toujours de ne pas prendre parti pour une version ou une autre, même s’il y a des cas où mythe et légende sont clairement cela, un mythe ou une légende.

CHANGEMENT : Pendant de nombreuses années, en tant que disc-jockey et journaliste culturel, vous avez dû vous informer dans un pays où presque rien n’arrivait. Comment avez-vous apporté des informations à vos auditeurs, lecteurs mais aussi téléspectateurs ?
Mo :
L’accès à l’information est toujours possible, même s’il est limité. Il y avait des livres, des articles de magazines et de journaux américains ainsi que des informations fournies par des maisons de disques. Cela m’a beaucoup aidé de pouvoir accéder à des écrits en anglais, sans avoir recours à des traductions.

CHANGEMENT : Certains des mythes, légendes et théories du complot que vous mentionnez dans votre livre ont-ils été considérés comme vrais à une époque où l’information était difficile à obtenir et avant Internet ?
Mo :
Sans doute. Certaines histoires étaient considérées comme réelles. Cependant, beaucoup d’autres, même à cette époque, étaient controversées et niées. Le fait qu’il n’y ait pas eu d’accès rapide et facile à l’offre presque illimitée d’informations que nous offre aujourd’hui Internet ne signifie pas qu’il n’y avait pas d’information. Les magazines, les journaux, la radio et la télévision elles-mêmes disposaient de journalistes et de départements qui menaient des enquêtes sur les fausses nouvelles, qui existent depuis toujours. Ce n’est pas parce qu’il n’existait pas d’Internet qu’il n’existait pas de moyens de faire des recherches et de découvrir des faits. La seule chose c’est que c’était un peu plus compliqué. Mais les processus d’enquête sont les mêmes aujourd’hui qu’à l’époque : entretiens avec des témoins ou des proches des événements, documents de l’époque…

CHANGEMENT : Aimeriez-vous que l’une des histoires que vous avez recueillies soit vraie ?
Mo :
Je ne sais pas si c’est important. Je préfère que chaque lecteur tire ses propres conclusions. L’important est de pouvoir éveiller la curiosité des lecteurs et que chacun puisse décider ce qu’il préfère croire.

Dans le cadre de la programmation de la Foire internationale du livre de Bogotá, Manolo Bellon présentera son livre Mythes, légendes et complots dans l’histoire de la musique le samedi 20 avril à 16h00 dans la grande salle D de Corferias.

-

NEXT Le livre que Liliana Bodoc avait publié avant de mourir et que même ses enfants ne savaient pas