JOURNÉE DU LIVRE | Les livres préférés du maire de Santiago

JOURNÉE DU LIVRE | Les livres préférés du maire de Santiago
JOURNÉE DU LIVRE | Les livres préférés du maire de Santiago
-

Les livres préférés du maire de SantiagoTransferts

Ce sont les livres préférés de le maire de SantiagoGoretti Sanmartinou, du moins, une partie d’entre eux selon un tweet publié sur leur compte officiel avec une photographie commune desdits titres afin de célébrer aujourd’hui le Jour du livre (23 avril). Dans son message sur des œuvres toutes écrites par des femmes.

Un auteur avec une exposition à Santiago

Le maire de Santiago conseille de lire Ace Jermainede Maria Alonso Seisdedos, publié par Galaxia. Il s’agit d’une intrigue qui se déroule entre l’île d’Aruba, Rotterdam et la Galice, constituant la première incursion de l’auteur dans le monde du roman.

Il cite également une bande dessinée, Le corps du Christde La Corogne Béa Lema, édité ici par le label Bilbao Astiberri, et qui a été l’œuvre lauréate cette année du Prix du Public au festival d’Angoulême. Ses pages proposent une déclaration d’amour d’une fille à sa mère, dont elle doit s’occuper très jeune.

Au fait, la devise est Elle est l’une des protagonistes de l’exposition à Santiago Point ponctuel (ouvert à l’Auditorium de Galice avec entrée gratuite)une exposition à laquelle il contribue en collaboration avec Maru Astray, Julia Lago, Uxía Larrosa, Xulia Pisón et Pepa Prieto.

Journée des lettres galiciennes

Et dans la lignée de l’auteur protagoniste du prochain Journée des lettres galiciennes (17 mai), le maire de Compostelle revendique son engagement en faveur de la littérature jeunesse et jeunesse, en évoquant un livre intitulé Luisa Villalta : Toujours infini (Un petisco donne vie à l’œuvre de Luísa Villalta, racontée avec des mots et des images des vagues de la mer). C’est un volume réalisé à quatre mains par Eva Mejuto et Béa Gregoreset apparaît édité par Cumio.

Le maire de Santiago mentionne également À la maison de mon maîtredu film primé Maria Reimondez, un ouvrage présenté avec ce sous-titre : « Une analyse du discours colonial et raciste dans la littérature galicienne ». Il paraît publié par Xerais.

Rendez-vous au tour As baleiras cunchasde Branca Novoneyrapublié par Chan da Pólvora, sur le site Internet duquel ce recueil de poèmes apparaît comme épuisé et où il est décrit comme un recueil de vers que son auteur (ancienne conseillère municipale de Santiago et fille du poète tant attendu Uxío Novoneyra) filait au cours d’une décennie entière.

Le maire de SantiagoGoretti Sanmartin complète sa demi-douzaine de recommandations à l’occasion de la Journée du livre en incluant dans son tweet La vérité sur la lumièreune histoire de l’auteur islandais plusieurs fois primé Audur Ava Ólafsdóttir. Il s’agit d’un roman édité par Alfaguara qui recueille des compliments dans les médias spécialisés de toute l’Europe.

-

NEXT Le livre que Liliana Bodoc avait publié avant de mourir et que même ses enfants ne savaient pas