Guide chic de Paris : les adresses (et les personnes) que tout amateur de mode devrait connaître

-

« Comme les gens avec qui j’ai grandi, ceux qui figurent dans ce livre représentent différentes pièces du puzzle qui compose Paris. Avec leurs talents et leurs univers différents, ils donnent une saveur unique à ma ville », raconte Mathilde.

Mathilde et Tatiana de Nicolay.

Dior

« Ce livre n’a pas pour but de bombarder les lecteurs de conseils ou d’avertissements : c’est « une délicieuse promenade dans laquelle Mathilde nous fait découvrir les gens et les lieux qui font de Paris la plus belle ville du monde »Expliquer Frédérique Dédet, rédacteur en chef du magazine Les Echos Série Limitée, dans Vivre magnifiquement à Paris.

Et il poursuit : « En tant que responsable des relations publiques de Dior Couture, en charge des célébrités du monde entier, Mathilde porte toujours la même attention à chacun (artistes, actrices, politiques, premières dames, reines ou pop stars) et a le capacité de toujours savoir ce qui est le mieux pour eux (…). Sa bonne humeur est légendaire ; son énergie, contagieuse ; “Sa loyauté est inébranlable et tout le monde sur son orbite tombe sous son charme.”

Sur le plan personnel, « il n’y a rien qu’il ne fasse pas pour ses proches et la vie qu’il mène avec eux, pleine de beauté, de joie et de plaisir, est aussi le produit d’un perfectionnisme implacable. Parce que derrière tout ce plaisir et cette frivolité se cache une discipline qui inspire le respect, une exigence inflexible qu’elle n’exige que d’elle-même,” Dedet termine.

Vivre magnifiquement à Paris

Vivre magnifiquement à Paris.Flammarion

ENTRETIEN AVEC MATHILDE

Vivre magnifiquement à Paris a été présenté à Madrid en la boutique Dior à Ortega y Gasset, lors d’une agréable réunion avec les médias et les amis au cours de laquelle Sassa de Osma Il a interviewé Mathilde pour qu’elle nous donne les clés de son livre.

« Je voulais photographier ce qui pouvait nous transporter vers certains “Une époque où Paris était très glamour et amusant” Mathilde explique à Sassa. « Je voulais que ce livre représente un Paris très spécifique. Certaines des personnes qui apparaissent dans le livre sont ici : Brenda, Sophie, ma fille Héloïse… », ajoute-t-il.

-

PREV Livres de la semaine : Claire Fuller, Gwendolyn Brooks et Han Suyin
NEXT Le livre que Liliana Bodoc avait publié avant de mourir et que même ses enfants ne savaient pas