Moaña Antiqua accueillera la présentation du livre posthume de Manuel Uxío García

Moaña Antiqua accueillera la présentation du livre posthume de Manuel Uxío García
Moaña Antiqua accueillera la présentation du livre posthume de Manuel Uxío García
-

Moaña Antiqua accueillera la présentation du livre posthume de Manuel Uxío García

La foire médiévale Moaña Antiqua célèbre sa neuvième édition entre le 28 et le 30 juin et débutera le vendredi 28 à 20 heures avec une présentation émouvante du livre « Une ancienne paroisse de San Martiño de Moaña. Chroniques de l’évolution de Fregresía », œuvre posthume du défunt chroniqueur officiel de la municipalité Manuel Uxío García Barreiro. Il l’a écrit avec Xosé Carlos Villaverde et José Benito Rodríguez.

À 21h00, la proclamation sera prononcée par les représentants de l’École Municipale de Musique, alors que ce centre célèbre son 25e anniversaire. La première soirée comprendra une représentation des big bands de l’école elle-même et du Cabildo de La Palma. Le groupe culturel Salgharitas se produira également.

Le samedi, dès 11h00, il y aura des activités. A midi, les membres du collectif folklorique Solaina se produiront et l’après-midi il y aura des activités pour les enfants, une joute équestre à 19h30 par ADOC-Cabaleiros de Moaña et du théâtre de rue avec Codia e Miolo. En soirée, il y aura des concerts de Na Beira et Pelepau ainsi qu’une exposition équestre celtique.

Le dimanche 30 juin, il débutera par un parcours à travers San Martiño avec l’association A Illa dos Ratos à 10h30. À midi, le groupe Breogán se produira et à 13h30 aura lieu le spectacle de fauconnerie de Falcóns Galicia, qui se produira à nouveau à 18h30. L’événement se clôture avec le spectacle « Aí ven o afiador », de la Fondation Legar dirigée par le maître cornemuse Xavier Blanco.

Dans tout le centre historique de San Martiño, pendant le week-end, il y aura des stands d’artisanat vivants, un espace de loisirs dans le rectoral carballeira, différents ateliers pour enfants et gastronomie avec des tavernes et une pulpera.

-

NEXT les subventions aux livres sont discriminatoires