LibrA conclut après quatre jours de rencontre et de réflexion sur l’art et le livre à Olmedo

-

– Publicité –

OLMEDO, le 16 juin 2024 – Le festival LibrA d’Olmedo (Valladolid) a clôturé aujourd’hui sa deuxième édition après quatre jours intenses consacrés au livre et aux arts au CAE San Pedro et au Patio de la Merced. Javier Pérez Lázaro, directeur du festival, a souligné le réseau d’artistes qui se forme autour de l’événement, soulignant leur implication dans le développement du territoire rural et les opportunités qu’il offre aux citoyens des villages.

Développement de festivals

Pérez Lázaro a souligné que l’objectif principal du festival, qui est la rencontre entre artistes, citoyens et institutions, a été consolidé. “Nous disposons désormais d’une liste d’artistes qui s’agrandit et qui forment son propre réseau LibrA”, a-t-il déclaré.

Les activités ont culminé ce matin avec un atelier d’impression sur presse animé par l’artiste Isabel Fuentes. Pérez Lázaro a clôturé l’événement qui a débuté le 13 juin avec la remise du premier Prix « Indecible » à l’architecte Rafael Moneo.

Participation d’artistes et d’expositions

Durant ces quatre jours, Olmedo a accueilli des artistes de prestige national et international. Luis Moro, Prix Castilla y León pour les Arts 2022, a présenté l’exposition multidisciplinaire poétique, interactive et picturale “Dans un lieu de la parole”, qui comprenait des poèmes d’auteurs renommés tels que Ana Bladiana, Elena Poniatowska, Mircea Cartarescu, Antonio Gamoneda, Ida Vitale et María Zambrano.

Le CAE San Pedro a également accueilli des expositions de livres et de peintures de Beatriz Díaz Ceballos, de sculptures dans le Patio de San Pedro, d’illustrations de Laura Montes et de pièces uniques d’Amparo Blázquez avec son projet « Escriptum ». En outre, des livres et des catalogues du Centre d’Art Caja Burgos CAB ont été présentés.

Roberto Coromina et Aixa Portero ont transformé l’intérieur du CAE San Pedro avec leur exposition « Scènes à revoir », mettant en valeur la défense des racines de la culture dans la nature. Vanesa Calzada et Yolanda Martínez ont créé un espace de loisirs littéraires dans le Patio de la Merced avec « À l’ombre des lettres ».

Conférences et ateliers

Le festival comprenait des conférences et des ateliers, faisant d’Olmedo un forum de débat. Le premier jour, après la remise du Prix « Indecible », le poète Jorge Riechmann a ouvert un colloque sur « Arts et territoires ». La Plomberie a proposé des ateliers aux étudiants de l’IES Alfonso VI et Amparo Blázquez a présenté son éditorial « Escriptum ». La journée s’est terminée par une conversation sur les arts et la culture, animée par Lorena Bodas et Beatriz Díaz Ceballos.

Samedi, Isabel Fuentes a animé un atelier d’impression torculum pour les enfants, suivi d’une lecture dramatisée du livre « La vie est un jeu » d’Ultramarinos de Lucas. La journée s’est terminée par la discussion « Les arts dans la ville », avec la participation de plusieurs artistes et responsables culturels.

Exposants et collaborations

Le Patio de la Merced accueillait divers éditeurs et librairies spécialisées, parmi lesquelles les éditions Árdora, Escriptum, Fontanar, Ediciones Akal, Kalandraka et bien d’autres. Cette édition, organisée par A la labor cultural -Arts Projects for Coexistence-, a eu la collaboration de la Junta de Castilla y León, de la Mairie d’Olmedo et de la Caja Rural de Zamora.

-

NEXT les subventions aux livres sont discriminatoires