Vingt ans de beaucoup de cinéma » Film Academy

Vingt ans de beaucoup de cinéma » Film Academy
Vingt ans de beaucoup de cinéma » Film Academy
-

La chanson dit que vingt ans, ce n’est rien, mais pour le Festival du cinéma européen de Séville, vingt ans, c’est beaucoup. Il y a eu des années de travail de nombreuses personnes, de nombreux invités et de nombreux cinéastes qui ont visité Séville et son festival. Nous les remercions tous et espérons qu’ils reviendront bientôt.

Cette année encore, nous aurons à Séville le meilleur du cinéma européen de l’année, tant dans la Section Officielle que dans la Section EFA et à Las Nuevas Olas. Une édition avec un nombre similaire de films dans ces sections, mais le double du nombre d’œuvres dans Panorama Andaluz pour souligner l’engagement du festival envers le secteur en Andalousie et parce que le niveau de cette année l’exigeait. Un festival se doit de faire preuve de respect, d’affection et de soutien envers son secteur et cette sélection le démontre.

«Un festival doit faire preuve de respect, d’affection et de soutien envers son secteur»

Dans cette édition, les activités parallèles se concentrent sur la promotion des talents qui nous rendent visite et la présentation d’un rapport aussi pertinent que Tout ce qui est solide se retrouve dans l’air qui parle des politiques cinématographiques en Europe et de la nécessité de réévaluer les systèmes créés lorsque les streamers n’existaient pas et tous les changements qu’ils ont apportés. Ce reportage élaboré à partir de plus de 1 000 entretiens a été présenté dans le monde entier lors du dernier Festival de Venise et est présenté pour la première fois en Espagne à Séville. Des associations de producteurs de tout le pays nous accompagneront et nous leur offrirons un espace d’écoute puis de débat.

-

Nous continuerons également à soutenir l’éducation et cette année, nous aurons une exposition spéciale sur le processus créatif du film d’animation espagnol de l’année ; Rêves de robots. Une exposition qui aura lieu à la Mairie de Séville pour renforcer encore son engagement envers le festival et qui met en valeur le talent de Séville tel qu’il est. José Luis Agredale directeur artistique du film.

-

Remercier tous ceux qui ont collaboré au festival au cours de ces vingt années est une tâche difficile et je m’en excuse car il y a sûrement des absences. Quoi qu’il en soit, je voulais mentionner les réalisateurs précédents qui sont Manuel Grosso, Martín Domínguez et José Luis Cienfuegosdéjà des professionnels qui sont l’âme de l’événement depuis de nombreuses années comme Mariona Viader, Silvia Peregrina, Piluca Querol, Luis Millán, Antonio Pérez, Antonio Saura, Carlos Rosado et plein d’autres.

Une mention spéciale s’impose pour Juan Antonio Bermudez qui a été un grand promoteur du festival et qui dans cette édition recevra un Giradillo d’honneur à titre posthume. Pour l’édition de cette année, je voulais remercier le soutien inconditionnel de Minerve Salas, Ruperto Mérinos, Maria Rueda, David Antequera, Victoria Fernández Andrino, Pedro Cabañas, Marthe Velasco, José Alba, Agus Jiménez, Rogelio Delgado, Palais de Lourdes et toute la super équipe du festival.

Pour conclure, je voudrais souligner l’engagement total de la Mairie de Séville et du secteur à travers l’Académie andalouse du cinéma, l’AAMMA, l’AEDAVA, l’ANCINE, l’AMMA et l’ASECAN. Seul cet engagement ferme nous a permis de réaliser l’édition de cette année et amènera sûrement ce festival à avoir encore vingt éditions et bien d’autres.

-

-

PREV Combien coûte un voyage à bord d’El Chepe, le train touristique qui offre des paysages de Noël au Mexique
NEXT Nuevo León : champion du Mexique… du surréalisme | Opinion