Le Venezuela répondra pour la dignité blessée

Le Venezuela répondra pour la dignité blessée
Le Venezuela répondra pour la dignité blessée
-

Le Venezuela tentera un autre exploit jamais réalisé dans l’histoire avant la Coupe du monde. Il ira battre pour la première fois le Pérou en tant que visiteur, au Stade national de Lima, dans un duel ponctué d’insultes xénophobes et sexistes proférées dans certains médias péruviens contre ses compatriotes immigrés dans ce pays.

La Vinotinto réalise le meilleur départ de son histoire avant la Coupe du Monde et veut prolonger son succès face à une équipe inca très battue, qui occupe la dernière place du classement avec un seul point.

Sous la direction du sélectionneur argentin Fernando « Bocha » Batista, la sélection nationale compte huit points, grâce aux victoires à domicile contre le Paraguay (1-0) et le Chili (3-0), et au récent match nul contre l’Équateur (0- 0) et l’égalisation mémorable lors de sa visite au Brésil (1-1) grâce à un but exceptionnel d’Eduard Bello. Le seul défaut a été le revers serré (1-0) contre la Colombie au stade de Barranquilla.

Pour cette rencontre, le Venezuela a exclu le capitaine Tomás Rincón, blessé après avoir joué les dernières minutes contre l’Équateur ; Il ne bénéficiera pas non plus du déploiement de José « Brujo » Martínez au milieu de terrain, puisqu’il purgera une suspension d’un match pour accumulation de deux cartons jaunes ; et la présence de Yordan Osorio en défense est mise en doute.

Dans ce contexte, « Bocha » Batista pourrait répéter le duo de défenseur central formé par Wilker Ángel et le polyvalent Christian Makoun qui a gardé sa cage inviolée lors du duel de jeudi contre les meridionales de Maturín.

-

Dans la zone de récupération, Junior Moreno est le candidat le plus fort pour remplacer « Brujo » Martínez en compagnie de Yangel Herrera et Cristian Cásseres. Dans la zone de création, l’entraîneur argentin pourrait introduire des modifications.

-

Au lieu de Yeferson Soteldo et Samuel Sosa, j’opterais pour le duo d’ailiers rapides composé de Jefferson Savarino et Darwin Machís pour revenir au jeu direct des passes longues pour tenter de profiter des espaces qu’offrira le Pérou et contre-attaquer avec juste quelques touches.

Lire aussi : Tomás Rincón ne jouera pas contre le Pérou

Salomón Rondón a été inamovible pour l’entraîneur argentin et serait une fois de plus le seul homme en tête, chargé de faire tomber de longs ballons au centre du terrain avec son jeu arrière et sa tête, ainsi que de se battre dans la surface pour imposer son force .

Le Venezuela n’a jamais gagné à Lima, où il a accumulé 7 défaites et 2 nuls, mais il y a toujours une première fois. Ce soir, il y a de nombreuses raisons de rechercher la victoire et de répondre par des buts aux insultes lancées.

-

-

PREV En 2022, La Rioja a enregistré un total de 2 433 plaintes pour délits de cybercriminalité.
NEXT Samuel García contre Luis Enrique Orozco, qui gouverne au Nuevo León ?