Aperçu du match : Brentford contre Brighton

Aperçu du match : Brentford contre Brighton
Aperçu du match : Brentford contre Brighton
-

C’est deux matchs en l’espace de cinq jours pour Brentford alors que l’équipe de Thomas Frank réalise un double match à domicile en accueillant Brighton et Hove Albion au Gtech Community Stadium mercredi. Le match débutera à 19h30 et sera retransmis en direct sur TNT Sports.

Les Bees ont fait match nul 1-1 avec Manchester United la dernière fois – Kristoffer Ajer annulant le premier but de Mason Mount lors d’une finale dramatique en TW8 – tandis que Brighton a été devancé par Liverpool. Danny Welbeck a donné une avance rapide aux Seagulls avant que Luis Díaz et Mohamed Salah ne marquent à Anfield.


Analyse d’avant-match

Richard Cole, statistiques de meneur de jeu : Brentford doit faire en sorte que ses chances comptent contre Brighton

Brentford n’aurait pas pu faire grand-chose de plus contre Manchester United samedi ; il est toujours déconcertant de voir comment l’équipe de Thomas Frank n’a pas gagné ce match. Les boiseries en particulier ont fait de leur mieux pour empêcher les Bees de remporter la victoire contre l’équipe d’Erik ten Hag.

Mais désormais, Brentford affrontera un autre type d’opposition au sein de l’une des équipes les plus excitantes de la Premier League, Brighton.

Les Seagulls ont subi une défaite lors de leur match de dimanche contre Liverpool, leader de la ligue, à Anfield, malgré le fait que Danny Welbeck ait donné une avance rapide à son équipe.

Brentford a marqué le but de United avec 31 tirs ce week-end, mais Brighton n’a fait qu’un seul de mieux que les Red Devils. L’équipe de Roberto De Zerbi a fait face à 30 tentatives de Liverpool dans son match, même si seulement deux ont été transformées en buts avec Luis Díaz et Mohamed Salah sur la feuille de match.

Cette statistique reflète davantage la qualité de Liverpool que le manquement de Brighton à son devoir défensif, mais à mesure que les statistiques remontent : les Seagulls ont accordé en moyenne 12,3 tirs par match, un nombre que seules quatre équipes (Liverpool, Aston Villa, Arsenal et Manchester City). ) peut battre. Brentford, quant à lui, se situe à l’autre bout de l’échelle avec encaissé 14,7 tirs par match en moyenne, cinq équipes ayant consenti plus d’efforts cette campagne.

À l’avenir, Brighton a en moyenne 14,8 tirs par match, ce qui les place au cinquième rang de toutes les équipes de Premier League cette saison (Brentford a 13,1 tirs par match).

Cette statistique est particulièrement impressionnante étant donné que, tout comme les Bees, ils ont eu leur part de blessures à gérer cette saison – notamment en ce qui concerne leurs débouchés créatifs. Kaoru Mitoma est absent pour la saison tandis que Solly March est toujours absent pour une durée indéterminée.

Cependant, la défense de Brentford pourrait bien devoir affronter Julio Enciso, qui a été laissé de côté contre Liverpool pendant plus de temps de repos, et João Pedro qui est absent depuis début février.

Le Brésilien est l’homme principal des Seagulls cette année avec 19 buts et deux passes décisives lors de ses 32 matchs toutes compétitions confondues cette saison. En fait, huit de ces buts provenaient de ses sept derniers matches avant sa blessure, donc Brentford espère que le joueur de 22 ans est toujours rouillé.

Cela a été une drôle de vieille marche pour Brentford, qui les a vu jouer certains de leurs meilleurs football de la saison avec seulement deux points à montrer.

Et même si les Bees ont gagné des points contre Chelsea et United tout en poussant Arsenal à ses limites, il est grand temps pour le club de revenir sur le chemin de la victoire et de commencer à remonter au classement.

Ce ne sera bien sûr pas facile contre Brighton mercredi, mais une répétition de la performance de samedi produira sûrement un meilleur résultat.

Rapport scout

Brighton vise une troisième première mi-temps consécutive

Qu’il s’agisse de battre des records de club de longue date ou de battre des équipes qu’ils n’avaient pas affrontées depuis une génération, chacune des six saisons de Brighton en Premier League avant la campagne actuelle a été mémorable pour une raison ou une autre.

Cette saison, il s’agissait de voir comment ils allaient équilibrer leur première entrée dans une compétition européenne aux côtés de la FA Cup et de la Carabao Cup et, encore une fois, d’essayer de s’améliorer dans l’élite, comme c’est devenu la norme.

On peut dire sans se tromper qu’ils ont assez bien équilibré la situation. Le match d’ouverture des Seagulls en Ligue Europa à domicile contre l’AEK Athènes s’est soldé par une courte défaite 3-2, suivie d’un match nul 2-2 à Marseille, mais ces résultats n’ont fait que les aider à s’adapter face à l’inconnu. Ils se sont frayé un chemin vers la tête du groupe B après quatre victoires consécutives, avec une cage inviolée dans chacune d’entre elles.

Le match aller des huitièmes de finale contre la Roma, au cours duquel ils ont été battus 4-0, a anéanti tout espoir de progression supplémentaire, même s’ils ont réussi à battre les géants italiens de la côte sud au match retour. Malgré leur départ, Brighton a désormais le goût de ce genre de choses.

La compétition supplémentaire a un coût, même si cela était anticipé par les fans et les personnes liées au club. Les blessures sont nombreuses et, fin février, seuls Newcastle United et Brentford avaient davantage souffert des absents. Le meilleur buteur João Pedro n’a pas joué depuis le 3 février et sa menace a été largement manquée.

Ils ont néanmoins réussi à rester compétitifs en Premier League, même s’ils n’ont pas réussi à enchaîner les victoires consécutives depuis septembre. Incohérent serait probablement le meilleur mot pour décrire leurs résultats récents, même si, encore une fois, cela peut probablement être attribué à la pression supplémentaire exercée sur l’équipe.

Désormais, la ligue se concentre uniquement sur ce qui reste de la saison, où Brighton concentrera toute son énergie restante pour essayer de terminer le plus haut possible.

“Je crois en mes joueurs et je sais que nous pouvons nous battre pour atteindre un autre objectif historique”, a déclaré Roberto De Zerbi après la victoire contre la Roma. “Il nous reste 10 matches de championnat et nous nous battrons pour nous qualifier pour une autre compétition européenne.”

En incluant leur voyage au Gtech, il reste aux Seagulls huit matchs pour terminer en beauté. Collecter 21 points supplémentaires leur permettrait d’améliorer leur total record de points dans l’élite, et ils pourraient même avoir leur mot à dire dans la course au titre, avec les visites de Manchester City et d’Arsenal à l’horizon.

Il s’agit très probablement d’une troisième moitié supérieure consécutive, ce qui serait absolument la cerise sur le gâteau.

Dans la pirogue

Roberto De Zerbi

Roberto De Zerbi a débuté à l’AC Milan en 1998 et s’est forgé une carrière nomade de milieu offensif dans les bas-fonds de la pyramide du football italien.

De Zerbi a joué à Foggia, Arezzo et Catane, avant de passer deux ans en Roumanie avec le CFR Cluj entre 2010 et 2012. Il a pris sa retraite en 2013 à l’âge de 34 ans après un court séjour dans son pays natal avec Trente.

Presque immédiatement, il décroche son premier poste de direction chez Darfo Baario, avec qui il passe un an avant de revenir à Foggia en 2014. Il passe encore deux ans au Stadio Pino Zaccheria, guidant les Rossoneri vers la Coppa Italia Legia Pro en 2015/ 16 ans, sa deuxième saison à la tête.

Peu de temps après son départ en août 2016, il a été accéléré vers la Serie A lorsque Palerme l’a appelé. Cependant, aucune des parties ne se souviendra de ce passage avec tendresse, car il n’a duré que 13 matchs, dont un seul dont son équipe a été victorieuse.

De Zerbi a ensuite rejoint Bénévent. Il n’a pas réussi à maintenir le club dans l’élite en 2017/18 et c’est à Sassuolo qu’il s’est véritablement installé. Il a passé un peu moins de trois ans à la tête du Watermelon Peel (oui, vraiment !) et a supervisé les classements parmi les huit premiers au cours des saisons 2019/20 et 2020/21.

En mai 2021, il a été annoncé comme nouveau manager du Shakhtar Donetsk mais, après 10 mois, une Super Coupe d’Ukraine et 20 victoires en 30 matchs à la tête, il est parti à la suite de l’invasion russe et, deux mois plus tard, a été installé comme successeur de Graham Potter à Brighton.

Le plan de jeu

Avec Brian Owen, journaliste sportif pour L’Argus

Brian Owen, journaliste sportif pour L’Argusexplique comment Roberto De Zerbi devrait installer son équipe au Gtech Community Stadium :

“Brighton a toujours utilisé un 4-2-3-1, mais il a utilisé davantage un système à trois arrières cette saison, ce qui était initialement dû au fait qu’il n’avait pas d’arrières latéraux, mais il s’y est tenu, même lorsque les arrières latéraux l’ont fait. revenir, donc les latéraux spécialisés comme Pervis Estupiñán et Joël Veltman n’ont pas joué autant qu’on aurait pu le penser.

« En ce qui concerne les trois ou quatre arrières, la ligne est assez fine car, même lorsqu’il joue un quatre, l’un des arrières latéraux, comme Estupinan ou Tariq Lamptey, sont de toute façon presque des arrières latéraux.

« La colonne vertébrale principale de l’équipe est Lewis Dunk et Jan Paul van Hecke en défense centrale et Pascal Gross et Billy Gilmour au milieu de terrain. “Cela a été la base de l’équipe cette saison.”

Dernière fois contre Liverpool (4-2-3-1) : Verbruggen; Estupiñán, Dunk, van Hecke, Veltman ; Baleba, Gross; Adingra, Moder, Lamptey ; Welbeck

Lire l’interview complète de Brian Owen

Nouvelles de l’équipe

Frank : Mbeumo est prêt à démarrer

L’entraîneur-chef de Brentford, Thomas Frank, a confirmé que Bryan Mbeumo était « prêt à débuter » contre Brighton.

Blessé à la cheville lors du match retour en décembre, l’attaquant est revenu à l’action ces dernières semaines avec des apparitions en remplacement contre Burnley et Manchester United de chaque côté de la trêve internationale de mars.

L’international camerounais était en grande forme au cours de la première moitié de la saison et compte 10 buts (7 V, 3 A) en 17 matches de Premier League cette saison.

“Il est prêt à commencer”, a déclaré Frank. « S’il commence, voyons. Cela dépend de ce que nous faisons.

« Nous avons tout fait contre Brighton : nous avons joué en 4-3-3, 4-4-2, 3-5-2. Ivan [Toney] tu as bien fait et [Yoane] Wissa a bien fait.

« Il ne fait aucun doute que Bryan a été l’un de nos joueurs les plus importants et l’un de nos joueurs les plus constants et les meilleurs pendant de nombreuses années.

«Donc, je le veux dans l’équipe le plus tôt possible. Nous pourrions peut-être avoir de la place pour eux trois [Mbeumo, Toney and Wissa]; “Voyons.”

Brentford n’a plus de nouveau problème de blessure après le match nul 1-1 de samedi contre Manchester United et accueillera le défenseur en prêt Sergio Reguilón de retour de suspension.

Le défenseur Ethan Pinnock (cheville) progresse bien mais ne jouera pas contre Brighton et « probablement aussi Villa ».

Le capitaine Christian Nørgaard (arrière) est « un peu plus loin », tout comme l’arrière Aaron Hickey (ischio-jambiers).

L’attaquant Kevin Schade (adducteur) n’est pas non plus disponible pour la visite d’Albion au Gtech Community Stadium, mais jouera un match interne à Jersey Road mardi et pourrait jouer contre Aston Villa samedi.

Rico Henry (genou), Josh Dasilva (genou) et Ben Mee (cheville) sont absents pour le reste de la saison.

Officiels de match

Madley revient pour une quatrième mission à Brentford cette saison

Arbitre: Andrew Madley

Assistants : Nick Hopton et Akil Howson

Quatrième officier : Christophe Kavanagh

Arbitre assistant vidéo : Michel Olivier

Arbitre assistant vidéo supplémentaire : Wade Smith

Andrew Madley a dirigé pour la première fois un match de Premier League le 31 mars 2018 : un match nul 2-2 entre Watford et Bournemouth.

La saison dernière, Madley a arbitré 34 matches, dont la victoire 2-0 de Brentford sur Chelsea en avril.

Au total, Madley a écopé de 122 cartons jaunes et d’un carton rouge la saison dernière.

Madley a arbitré trois matchs de Brentford cette saison, le plus récemment contre les Wolves le 16 janvier, qui se sont tous soldés par une défaite des Bees.

Dernière réunion

Brighton 2 Brentford 1 (Premier League, 6 décembre 2023)

Brentford a été battu 2-1 par Brighton lors d’un autre affrontement divertissant entre les deux équipes au stade Amex.

Un penalty de Bryan Mbeumo a donné l’avantage aux visiteurs en première mi-temps, avant qu’un Pascal Groß ne frappe de l’extérieur de la zone nivelée pour les Seagulls peu de temps après.

L’arrière latéral Jack Hinshelwood a marqué le but décisif sept minutes après la pause, alors qu’il s’élevait le plus haut dans la surface de réparation pour marquer de la tête le vainqueur.

-

PREV Journée internationale de l’art : exposition avec l’empreinte de Santa Fe : : Mirador Provincial : : Santa Fe News
NEXT Lutte contre l’esclavage des enfants : se souvenir de son origine lors de la journée mondiale dédiée à cette cause