Licenciements dans l’État : ATE Córdoba organisera des assemblées, des revenus massifs et un événement devant le ministère du Travail – ENREDACCIÓN – Córdoba

-

L’Association des Travailleurs de l’État (ATE) de Cordoue a annoncé que ce mercredi auront lieu des assemblées et des entrées massives dans les différentes agences nationales ayant leur siège à Cordoue et un événement devant le Ministère du Travail, le 27 351 avril, à Cordoue Capitale.

Le syndicat exige « la réintégration des personnes licenciées, suffisamment d’ajustements et la stabilité de nos contrats ».

Pour sa part, le secrétaire général de l’Association des travailleurs de l’État (ATE), Rodolfo Aguiar, a déclaré que jusqu’à présent, il y a eu 11 000 licenciements dans le secteur public et a averti que le président Javier Milei pourrait « finir en prison » à cause de cette situation.

ÉpecÉpec

« Durant le week-end, nous avons compté plus de 11 000 licenciements. Le président a décidé de briser le système judiciaire argentin dans ses fondements et lui et ses fonctionnaires pourraient se retrouver en prison plus tôt que quiconque ne peut l’imaginer », a déclaré le chef de l’ATE.

Río Cuarto - EmploiRío Cuarto - Emploi

Il a précisé que « la suppression des droits fondamentaux des personnes est une conduite classée dans notre Code Pénal. Violer des dizaines de milliers de fois la garantie de stabilité prévue à l’article 14 bis de la Constitution nationale entraîne à son tour la suppression d’autres droits fondamentaux dont dispose toute la société. Notre Code pénal, dans son article 226, prévoit des peines de 5 à 15 ans d’emprisonnement contre ceux qui empêchent le libre exercice des pouvoirs constitutionnels.

Télécom 23Télécom 23

Il a également annoncé que ce mercredi il y aurait « des entrées massives et simultanées » de travailleurs de l’État dans les différentes organisations, dans le cadre du plan de lutte contre le gouvernement pour annuler les licenciements. “Nous devons démontrer que c’est le gouvernement qui agit en dehors de la Constitution et de la loi”, a-t-il souligné.

BulletinBulletin

Aguiar a enfin indiqué que pour ce mercredi, à 16 heures, “nous convoquons une plénière fédérale avec plus d’un millier de délégués pour approfondir le plan de lutte”.

EnnerEnner

S’ABONNER AU DOSSIER360.

S’ABONNER À RÉDACTION.

J’AI REÇU LA NEWSLETTER D’ACTUALITÉS DE LA RÉDACTION DANS VOTRE E-MAIL.

CONTACTER AVEC L’ÉDITION DE L’ÉDITION.

Chroniqueurs 2024Chroniqueurs 2024

-

PREV Culotauro a eu une drôle de réaction auprès des followers qui ont demandé sa réintégration : « Je les aime »
NEXT Avec un défilé, Palpalá a clôturé une semaine d’hommages