Les enseignants dénoncent les réductions

Les enseignants dénoncent les réductions
Les enseignants dénoncent les réductions
-

De la Délégation Capitale de l’Union des Éducateurs de la Province de Cordoue (UEPC) a rejeté les réductions sur les salaires des enseignants pour les éléments réglés les mois précédents.

« Nous avons alerté sur l’apparition de la légende sur le reçu de salaire ‘Vous êtes informé que vous avez des dettes.’ “Nous procéderons conformément à la résolution n° 1383/14 du ministère de la Gestion publique (date de publication BOE 11/12/2014)”ont-ils communiqué depuis le syndicat.

Et ils ont expliqué que “sans explication, le gouvernement a procédé à une nouvelle provocation, plaçant les enseignants comme débiteurs envers l’État, alors que c’est le gouvernement provincial lui-même qui a ignoré la parité de 2023, le laissant endetté envers des milliers d’enseignants”.

«Maintenant, le gouvernement affirme que, étant donné qu’il a réglé unilatéralement 4,6% d’un poste supplémentaire désormais intégré au salaire, il déduira ce pourcentage lors du prochain règlement. Cela implique que l’augmentation de mars, qui aurait dû être de 6,68% (la moitié de l’IPC de février), ne sera en réalité que de 2%”, ont-ils indiqué.

Enfin, le syndicat a rejeté la « gestion arbitraire » des salaires des enseignants par l’Exécutif provincial et a demandé des explications, tout en exhortant le gouvernement « à s’abstenir de procéder à tout type de réductions sur les salaires restés en dessous du seuil de pauvreté ».

#Colombia

-

PREV L’Armée Nationale détruit l’usine d’armes de orthographe et d’explosifs GAO-r SE28 à Casanare
NEXT Le doublé de Linda Caicedo lors de la victoire retentissante du Real Madrid contre Levante