Le contre-interrogatoire du tueur à gages avoué dans le procès de Nafiz Modack se poursuit

Le contre-interrogatoire du tueur à gages avoué dans le procès de Nafiz Modack se poursuit
Le contre-interrogatoire du tueur à gages avoué dans le procès de Nafiz Modack se poursuit
-

LE CAP – Le contre-interrogatoire du premier témoin de l’État, un tueur à gages avoué, se poursuit jeudi dans le procès des gangs du prétendu chef de file de la pègre, Nafiz Modack.

Le témoin, qui ne peut être identifié que comme “M. A”, affirme que Modack l’a engagé pour assassiner l’ancien officier des Hawks Nicolaas Heerschap, le videur Pisou Falanga, le chauffeur de la dépanneuse, Richard Joseph, et l’avocat de la défense, William Booth.

L’avocat de Modack, Mohamed Sibda, a examiné mercredi les allégations de M. A selon lesquelles son client lui aurait offert 3 millions de rands pour tuer l’éminent avocat de la défense du Cap, Booth.

Sibda a déclaré au tribunal qu’il trouvait étrange que M. A accepte une telle offre alors qu’il avait précédemment déclaré au tribunal que Modack n’était pas en mesure de lui payer 60 000 rands pour l’attaque sur Heerschap.

Sibda a ensuite remis en question une prétendue rencontre entre M. A et Modack dans une station-service à Stikland, où Modack aurait félicité M. A pour le meurtre du père de Heerschap et où les plans de l’attaque de Booth ont été discutés.

Modack nie avoir rencontré M. A et a plaidé non coupable des 124 chefs d’accusation auxquels il fait face.

Le procès se poursuit jeudi devant la Haute Cour du Cap-Occidental.

-

NEXT L’importance de valoriser la démocratie, la liberté et la paix était le thème central de la Master Class de début d’année académique de la Faculté de Droit « Actualités UCN à jour – Universidad Católica del Norte