Boca a battu River 3 à 2 et s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue

Boca a battu River 3 à 2 et s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue
Boca a battu River 3 à 2 et s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue
-

À Cordoue, en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, Boca a battu River 3 à 2, dans un grand match plein d’émotions. Pour l’équipe de Diego Martínez, l’offensive uruguayenne a suffi à remporter une victoire à couper le souffle : deux buts de Miguel Merentiel et un d’Edinson Cavani ont fait la différence. Du côté de Martín Demichelis, Miguel Borja et Paulo Díaz ont marqué. Après avoir terminé le match, Après que le ballon soit entré dans le but en raison d’une poussée involontaire de Lema, Chiquito Romero a réussi à le retirer, mais la question restait de savoir si le ballon était entré complètement. Finalement, le VAR a indiqué non et a annulé le score validé en première instance par l’arbitre du match.

Le match a commencé avec plus d’importance pour River, qui, neuf minutes après le début de la première mi-temps, menait 1-0. Après une passe précoce de Paulo Díaz, le Millonario a marqué sur la contre-attaque grâce à Miguel Borja. La clarté de Nacho Fernández et le leadership de Diablito Echeverri ont été déterminants dans la conquête de La Banda.

Après 21 minutes de jeu, Boca ne voulait pas se laisser distancer. Le milieu de terrain virtuose Kevin Zenón s’est chargé d’un coup franc dangereux à quelques centimètres du poteau droit de Franco Armani. Quelques minutes plus tard, River était à nouveau sauvé. Blanco s’est échappé de la gauche, a lancé un centre épicé et, par miracle, Saralegui et Merentiel n’ont pas marqué, Enzo Díaz a juste réussi à refuser le corner.

River ne voulait pas non plus se retrouver avec peu et pour accroître son avantage, il avait deux belles occasions. Après un bon corner de Diablito Echeverri, l’ailier millionnaire Enzo Díaz s’est dirigé juste au-dessus de la barre transversale. Ensuite, l’arrière latéral de River Plate, Marcelo Herrera, est passé à l’attaque et a tenté depuis l’entrée de la surface, Chiquito étant attentif à gérer le corner.

À la fin de la première mi-temps, Boca a obtenu l’égalité tant attendue. Miguel Merentiel a marqué après un superbe parcours de Luis Advíncula, qui a battu Aliendro dans la course et a lancé un centre derrière. Presque depuis le point de penalty, l’Uruguayen a semblé transformer le match nul.

Le complément a commencé épicé et controversé. Deux minutes plus tard, Borja et Rojo ont eu un échange intense et l’arbitre les a tous deux avertis. Le Colombien l’avait poussé par derrière et le capitaine de Boca avait mal réagi. Quatre minutes plus tard, le défenseur Cristian Lema se transformait en contre, mais le VAR annulait le 2 à 1 partiel en faveur de River. Chiquito Romero a touché la ligne et après examen du VAR, le juge a annulé le but car le ballon n’était pas entré dans son intégralité.

Miraculeusement, Edison Cavani n’a pas converti 12 minutes après le début du match. Après un jeu récupéré en raison de la pression en attaque, Zenón a envoyé un défenseur central et l’Uruguayen l’a frappé d’abord devant le but, mais par le haut. Cependant, l’attaquant de l’équipe nationale allait prendre sa revanche après 17 minutes de jeu, après avoir touché et marqué de la tête un centre impeccable de Kevin Zenón, après une grave erreur de Marcelo Herrera lors de la sortie de River. De cette façon, Boca a atteint 2 contre 1.

Mais les choses ne sont pas restées ainsi longtemps. La contre-attaque de Xeneize a converti le troisième. Cette fois, Miguel Merentiel profite d’un rebond laissé par Franco Armani après le tir de Cavani et inscrit son deuxième but de la rencontre.

À partir de ce moment, Boca s’est montré totalement supérieur et a donné à l’entraîneur Diego Martínez la possibilité d’effectuer des changements et de réfléchir au match contre Estudiantes de La Plata. Pipa Benedetto a ainsi remplacé Edison Cavani, l’une des figures du parti. L’entraîneur s’est occupé de l’Uruguayen, déjà cartonné.

Peu après la fin du match, l’arbitre Yael Falcón Pérez a ajouté sept minutes, ce qui n’a pas suffi au millionnaire pour rêver d’un match nul. Paulo Díaz a marqué un but et a porté le score à 3 à 2, après une bonne tête que Chiquito Romero a laissée longtemps. Mais le but a été marqué à la 51e minute, sans possibilité de marquer la troisième.

-

PREV La signature de l’avis est retardée et La Libertad Avanza vient à l’idée d’accepter les modifications
NEXT Ils ont kidnappé sa voiture à Neuquén et il a attaqué un inspecteur pour la sortir de l’entrepôt