Sastre a expliqué pourquoi les remises, les taxis et les voitures équipées d’applications électroniques “devront s’enregistrer”. – Concorde

Sastre a expliqué pourquoi les remises, les taxis et les voitures équipées d’applications électroniques “devront s’enregistrer”. – Concorde
Sastre a expliqué pourquoi les remises, les taxis et les voitures équipées d’applications électroniques “devront s’enregistrer”. – Concorde
-
Comme indiqué précédemment, lors de la séance de jeudi, le Conseil délibérant de Concordia a approuvé à l’unanimité la débureaucratisation et l’unification de la réglementation qui régit le système de transport privé de passagers et le service public de taxi.

En dialogue avec Journal Rio UruguayCependant, le conseiller municipal Felipe Sastre a expliqué qu’il y avait une section, étant donné qu'”une modification a été introduite dans quatre articles du projet original”.

Le changement est dû “à une demande de la Chambre des Remises, qui demandait d’apporter quelques éclaircissements, une fois que le projet exécutif avait déjà été présenté, dans deux articles”, a déclaré l’édile.

En revanche, a-t-il ajouté, “dans les deux autres articles, des modifications ont été demandées par le tribunal correctionnel”, puisque des éclaircissements liés “aux sanctions” ont été demandés. C’est-à-dire qu’au total, il y a « quatre articles qui ont été modifiés et tous les autres sont restés tels qu’ils étaient dans le projet initial de l’Exécutif ».

Compétence

Sastre a estimé que “tant les centres de remise que les taxis de notre ville sont unifiés avec les plateformes électroniques” et que tout le monde “devra être enregistré dans la municipalité”.

Il a même souligné comme nouveauté que l’enregistrement effectué par les entreprises “à travers des plateformes électroniques, comme Cabify ou Uber, doit ajouter la désignation d’un représentant dans notre ville”.

Selon le maire, cette inscription “sera gratuite, tout comme l’inscription des centres de remises sera gratuite”. Ensuite, dit-il, “les impôts et taxes municipales seront désormais payés”.

Dans ce contexte, l’édile a également souligné que “les exigences tant pour les véhicules que pour les conducteurs seront égales en termes d’ancienneté, qui s’étendra jusqu’à 20 ans maximum”. Ce point s’appliquera pour toute l’année en cours et au cours de l’année 2025. “Puis, dans les deux années suivantes, un âge maximum de quinze ans pour les véhicules sera toléré et après quatre ans la limite de dix ans reviendra”, établit la loi nationale. .

Al mismo tiempo, Sastre puntualizó que se eliminaron “un montón de trabas, un montón de burocracia respecto a inspecciones que se realizaban permanentemente y se quitan otros requisitos, por ejemplo, que en los taxis y remises ya no será necesario que ploteen el auto entero de couleur blanche”.

“Il ne leur sera pas non plus obligatoire d’avoir une communication radio avec la base, mais il leur sera possible de communiquer par téléphone, via WhatsApp, comme nous le faisons tous aujourd’hui”, a-t-il affirmé.

Et parmi les changements introduits, le conseiller a mentionné que “nous n’allons pas jouer avec le tarif Uber, qui est fixé par un algorithme, mais en même temps nous avons décidé que la municipalité devrait cesser de fixer le tarif des taxis et des remises et Ce qui est fait, c’est fixer un plafond maximum, qui ne pourra pas facturer plus de deux litres d’essence pour le premier kilomètre et 70% de cette valeur à partir du deuxième kilomètre. Mais, a-t-il souligné, le tarif “sera fixé par les sociétés respectives, en tenant compte de la possibilité de pouvoir fixer des jours et des horaires avec un tarif différentiel, en tenant compte des heures de nuit, ou de la participation massive à des événements comme le carnaval”.

Validité

Concernant les délais, Sastre a confirmé que les changements entreront en vigueur “après la promulgation de l’ordonnance et qu’il y aura 90 jours au Département Exécutif pour la réglementer”.

L’idée est que, pendant cette période, “il y aura des réunions avec la Direction du Transit et des Transports pour pouvoir se mettre d’accord sur les critères qui seront mis en œuvre, car tout cela implique des changements très significatifs dans les problèmes quotidiens”, a-t-il déclaré. .

Enfin, le conseiller officiel a souligné “le soutien des deux blocs d’opposition, puisque cette règle a été sanctionnée à l’unanimité”.

-

PREV Antonio José Camacho, étudiant à l’IETI, a remporté le concours de robotique organisé par l’Université autonome de l’Ouest.
NEXT Les municipalités et communes recevront des conseils sur le financement international