Cuba demande plus de soutien aux pays du Sud face au retard des ODD

Cuba demande plus de soutien aux pays du Sud face au retard des ODD
Cuba demande plus de soutien aux pays du Sud face au retard des ODD
-

Lors du débat général du Forum des Nations Unies sur le financement du développement, le représentant a rappelé les grands besoins non satisfaits pour la réalisation de l’Agenda 2030 et du Programme d’action d’Addis-Abeba.

Ces objectifs, a-t-il ajouté, ne peuvent être atteints sans une profonde refonte de l’ordre économique, financier et commercial international injuste, antidémocratique, spéculatif et exclusif, qui constitue un système de pillage et d’exploitation.

Rodríguez a également mis en garde contre l’augmentation des niveaux d’endettement, les restrictions commerciales unilatérales et l’augmentation des inégalités.

Dans le même temps, a-t-il ajouté, les acquis durement acquis en matière de développement ont été annulés, en particulier dans les pays pauvres, qui ne se sont pas encore complètement remis de l’impact de la pandémie.

Dans la perspective de la IVe Conférence sur le financement du développement, le vice-président a appelé à davantage d’actions pour une réforme de l’architecture financière internationale ainsi qu’à un mécanisme multilatéral de renégociation des dettes souveraines avec la participation des pays du Sud.

En outre, il a plaidé en faveur d’instruments permettant un allégement et une restructuration de la dette dans les pays touchés par des catastrophes naturelles ou des chocs macroéconomiques, ainsi qu’une recapitalisation considérable des banques multilatérales de développement.

Le diplomate a appelé à promouvoir la coopération dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation, contribution du Sommet du G77 et de la Chine tenu à La Havane en 2023, et à rejeter l’application de mesures coercitives unilatérales, incompatibles avec le droit international et la Charte de l’ONU, a-t-il souligné.

“Soyons assez sages pour profiter de l’opportunité que nous offre la IVe Conférence internationale sur le financement du développement pour avancer, ensemble, sur cette voie”, a-t-il exhorté.

L’événement, inauguré ce lundi, se tient à un moment critique pour la planète dans le but d’obtenir des résultats concrets en termes de financement du développement durable.

Lors de son inauguration, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a averti que les objectifs fixés dans l’Agenda 2030 ne tenaient qu’à un fil et avec eux, les espoirs et les rêves de milliards de personnes dans le monde.

« Il est maintenant temps de passer des paroles aux actes et d’offrir un financement abordable et à long terme à grande échelle », a déclaré le haut représentant, rappelant l’engagement de stimuler la réalisation des objectifs de développement durable avec 500 millions de dollars par an.

mem/ebr

-

PREV Un motocycliste décède dans un accident à Santa Marta
NEXT Premier National : G. Brown (Madryn) contre Dep. Madryn Date 15