Des concepts clairs, des actions responsables – HOY DIARIO DEL MAGDALENA

Des concepts clairs, des actions responsables – HOY DIARIO DEL MAGDALENA
Des concepts clairs, des actions responsables – HOY DIARIO DEL MAGDALENA
-

Nous traversons une période de choc et de bouleversements sans précédent. Jour après jour, de nouvelles nouvelles de confusion et de désespoir arrivent. Malgré cela, nous continuons de consacrer notre attention et nos efforts à l’analyse des problèmes d’exploitation et d’abus qui touchent les filles et les garçons de notre pays.

Après les scandales d’exploitation sexuelle de mineurs, nous revenons à la vie quotidienne et nous laissons derrière nous les événements qui nous alarmaient autrefois. De même, nous laissons passer le moment de comprendre, en tant que citoyens et même agents publics, les concepts clés de la protection des mineurs.

Il existe une tendance à déshumaniser les victimes de l’exploitation sexuelle, à travers une perception déformée de l’humanité des enfants, ce qui contribue à l’absence d’action pour les protéger.

Souvent, les gens ne reconnaissent pas que l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents viole directement leur droit fondamental à être traité avec dignité et respect. Ce manque de compréhension peut conduire à la tolérance ou à l’indifférence à l’égard de cette grave violation de leurs droits humains. En outre, il existe une perception erronée dans la société selon laquelle les victimes d’exploitation sexuelle choisissent volontairement cette situation. Cette idée rejette la faute sur les victimes et minimise la responsabilité des exploiteurs, ce qui rend difficile l’identification et la prévention efficace de ces crimes.

Le manque de clarté quant à savoir qui porte la véritable responsabilité dans les cas d’exploitation sexuelle d’enfants contribue à l’impunité des exploiteurs. Les victimes sont blâmées plutôt que les délinquants, ce qui aggrave les cycles de maltraitance et empêche parfois la protection et le soutien nécessaires aux enfants. Malheureusement, dans les parcours de soins et de protection, il est courant de constater un manque de clarté conceptuelle parmi les agents publics qui doivent intervenir et garantir les droits fondamentaux.

La terminologie et les concepts que nous utilisons lorsque nous parlons de protection de l’enfance sont importants non seulement pour leur précision technique, mais aussi pour leur impact sur la conscience citoyenne et la reconnaissance du rôle de chaque individu dans la protection des enfants et des adolescents.

Il est essentiel que les citoyens comprennent la gravité et la complexité de l’exploitation et des abus sexuels, ainsi que la responsabilité collective que nous avons dans leur prévention et leur éradication. Attribuer la responsabilité de traiter, traiter et prévenir les situations alarmantes contre les enfants au seul État est à la fois une dissonance et une simplification, qui ne conduit pas vraiment à trouver des solutions efficaces.

En utilisant des termes appropriés et clairs, tels que « exploitation sexuelle des enfants et des adolescents », au lieu d’expressions minimisant la gravité de ces crimes, nous contribuons à générer une prise de conscience publique plus informée et plus engagée. Des expressions couramment utilisées telles que « prostitution enfantine » ou « tourisme sexuel impliquant des enfants » reflètent la manière dont la responsabilité est attribuée aux filles et aux garçons, tout en portant atteinte à leur dignité et à leurs droits.

Les concepts appropriés nous permettent de comprendre la véritable nature du problème et nous motivent à prendre des mesures concrètes pour protéger les mineurs, tant du côté des citoyens que des institutions publiques, des médias et, en général, des organisations de tous les secteurs du pays.

De mon expérience et de ma réflexion, je considère qu’il est pertinent d’éduquer la société sur les facteurs de risque, les signes avant-coureurs et les mesures préventives qui peuvent être adoptées au niveau individuel et communautaire. Cela implique des actions pédagogiques sur les questions liées à la protection de l’enfance, à travers une culture de respect, de responsabilité et de solidarité envers les filles, les garçons et les adolescents.

*Ancien directeur de l’ICBF

identifiant: 4

-

PREV Le Gouvernement a critiqué la grève générale de la CGT et l’a qualifiée d'”injustifiée”.
NEXT La semaine dernière, plus de 100 000 touristes ont visité la province de Cordoue