“Jusqu’en 2025, nous devons être en alerte permanente pour l’approvisionnement en eau”, prévient MinAmbiente

“Jusqu’en 2025, nous devons être en alerte permanente pour l’approvisionnement en eau”, prévient MinAmbiente
“Jusqu’en 2025, nous devons être en alerte permanente pour l’approvisionnement en eau”, prévient MinAmbiente
-

Au milieu de la crise à laquelle sont confrontés les réservoirs et les barrages qui alimentent différentes villes du pays, compte tenu du manque de pluie, la ministre de l’Environnement, Susana Muhamad, a averti que Le pays doit être en alerte permanente jusqu’en 2025 pour l’approvisionnement de ce liquide.

“Je ne peux pas dire que le rationnement soit maintenu, mais ce que je peux dire, c’est que nous sommes en alerte permanente”, au moins tout au long de cette année et de l’année prochaine, jusqu’à ce que la prochaine saison des pluies arrive à nouveau », a déclaré le ministre à la fin de l’installation du tableau technique pour définir le plan d’action qui sera réalisé en raison du manque d’eau dans les hautes terres. et les bassins moyens du fleuve Bogotá.

Lire ici : Le niveau des réservoirs en Colombie a augmenté pour le quatrième jour consécutif et est à nouveau supérieur à 30 %

En ce sens, le responsable du portefeuille Environnement a annoncé qu’à travers le Fonds pour la Vie, ils seront investis 80 milliards de dollars pour soutenir le renforcement de la restauration écologique et reconversion productive dans le corridor Chingaza-Sumapaz-Guerrerola principale source d’eau qui alimente la capitale.

« Nous avons également fait une proposition sur la manière L’aménagement du territoire et les limites environnementales doivent être explicités dans la savane de Bogotá. C’est pourquoi nous nous sommes engagés à entamer une socialisation des lignes directrices environnementales proposées par le ministère de l’Environnement pour la savane et de la résolution MinAgricultura pour zones de protection agricole et avec cela, rechercher un consensus des acteurs et des secteurs pour empêcher l’expansion urbaine de continuer à progresser », a commenté la ministre Susana Muhamad.

Lire aussi : Y aura-t-il le feu vert pour commencer la chasse aux hippopotames de Magdalena Medio cette année ?

Comment le pays réussit-il à économiser l’eau et l’énergie ?

La demande énergétique du pays a été réduite d’au moins 4% au cours du week-end, tandis que les réservoirs ont enregistré une légère augmentationa rapporté ce lundi le gouvernement, qui a également mis en garde contre l’arrivée des pluies et la crainte de glissements de terrain.

« On ne peut pas crier victoire », a déclaré le ministre des Mines et de l’Énergie, Andrés Camacho, qui a affirmé qu’« aucunNous nous éloignons du rationnement, mais il n’est pas encore certain que des niveaux de précipitations suffisants seront maintenus. Il faut continuer à économiser».

-

PREV IDEBOY dirigera la réactivation du train à Boyacá
NEXT Au total, 48 étudiants de l’École Gouvernementale de Musique font partie de l’Orchestre Symphonique de Boyacá