Vous honorez San José Obrero le premier jour de mai

Vous honorez San José Obrero le premier jour de mai
Vous honorez San José Obrero le premier jour de mai
-

Dans les rues presque désertes de l’après-midi du 1er mai, l’image de San José Obrero avançait dans le quartier de Cuyaya. La paroisse a célébré hier ses festivités patronales avec la procession puis la messe avec la bénédiction des outils de travail et des véhicules.

Cette date a mobilisé de nombreuses familles, dans ce temple et dans d’autres, à être reconnaissantes d’avoir du travail et, dans le cas contraire, à demander l’intercession pour trouver un emploi.

“Aujourd’hui est le grand jour où, avec joie, joie et réflexion, nous honorons celui qui a été oint par Dieu dans une tâche si merveilleuse et si grande, d’un immense dévouement et d’une immense responsabilité, comme celle de protéger et d’aimer Notre Seigneur Jésus et Notre Mère. Marie. Comment ne pas reconnaître son œuvre sainte dans toutes ses actions, y compris son travail quotidien de menuisier. Il nous enseigne par son exemple de vie que l’action de travail est essentiellement un service aimant envers ce dont notre prochain a besoin”, ont-ils souligné. paroisse dirigée par le Père Carlos Alfaro. La veille, il était accompagné du frère Dante Ríos et des religieuses.

HUANCAR | MISACHICOS À CÔTÉ DU SAINT PATRON À LA PUNA.

Dans la matinée, il y a eu également une procession et une messe dans le quartier de San Martín, qui est sous la protection de San José Obrero. “Tous ensemble à notre bon Joseph qui a su accompagner à partir du silence et enseigner à Jésus le travail d’un travail digne. Saint Joseph Travailleur, priez pour nous”, telle était la prière qu’ils ont partagée.

Alors qu’ils se trouvaient à Puna de Jujuy, dans le département de Huancar de Susques, ils ont eu hier un petit-déjeuner communautaire, une procession dans les rues de la ville, un événement, un défilé, un déjeuner communautaire, un bingo et une danse populaire. Les activités ont été organisées par la communauté aborigène Huancar et des institutions intermédiaires avec le soutien de la Commission municipale de Susques.

L’évêque de la Prélature de Humahuaca, Félix Paredes, a dirigé les cérémonies religieuses et a prié pour que « San José Obrero encourage chaque travailleur, intercède pour tous les travailleurs et, d’une manière particulière, du point de vue chrétien, nous encourage à assumer notre mission comme une véritable œuvre de Dieu qu’il a donné à chacun de nous”.

Aujourd’hui, ils diront au revoir aux pèlerins et à 10 heures la Vierge de Schoenstatt et Justo Juez seront intronisés.

La fête

Le 1er mai 1955, le pape Pie XII instituait la fête de Saint Joseph Ouvrier. Rien de plus naturel que le titre de la nouvelle fête chrétienne soit Joseph, époux de Marie et père par intérim de Jésus, l’ouvrier qui n’a pas eu la tâche facile malgré la plus noble mission reçue de Dieu pour le salut définitif de tout homme. ; Il est l’un des gens, le travailleur né qui a compris les défauts, a connu les difficultés de sa famille et les a supportés dignement, a subi l’émigration forcée, a connu la fatigue du corps due à son effort, a assumé sa responsabilité familiale ; Autrement dit, il vivait comme n’importe quel ouvrier.

Demain aura lieu la sérénade 2024 à la Vierge de Luján

LA VIERGE DE LUJÁN TRÔNE

Les communautés dédiées à la Vierge de Luján prient la neuvaine et préparent la fête du 8 mai. Dans la chapelle située rue Pueyrredón, dans le quartier de Luján, qui fait partie de la paroisse Santa Teresita, les prières auront lieu aujourd’hui à 19h15 dans le temple. Demain, ce sera dans les rues Caseros et El Carmen à 19h00 et ils ont invité la sérénade qui aura lieu à partir de 21h30 après la messe dans la chapelle. Le samedi, à 19 heures, au Caseros 283 ; Dimanche au temple à 8 heures ; lundi à Pueyrredón et Caseros et mardi sur l’image située devant la municipalité sur l’avenue El Éxodo, à 19 heures.

La fête centrale aura lieu mercredi avec la procession dans les rues à 19h15 et à partir de 20h00 la messe présidée par Mgr Daniel Fernández. «Je mets mes peurs, mes espoirs, mes chagrins et mes joies dans ton cœur. Donne-moi un esprit contemplatif, pour mettre en pratique la parole de Dieu, et avec la force d’embrasser sa croix, pour être toujours là pour ceux qui ont besoin de moi », ont-ils prié sur leur page Facebook.

centre gaucho

Le Gaucho Fortin « Redomón » fait la neuvaine dans différentes maisons : aujourd’hui dans la famille Bautista de Chijra, demain dans la famille Cruz, samedi dans la famille Quispe à Reyes, dimanche dans la famille Vargas à Palpalá, lundi à Chijra et mardi à Campo Verde. Le 8 ils participeront à la 20e messe à la paroisse de Lourdes.

À San Pédro

La paroisse San Andrés Apóstol de San Pedro accompagne les habitants qui prient la neuvaine, à 19 heures, dans la grotte située devant le terminal. Aujourd’hui, l’intention est celle des vocations et le signe est la bénédiction des chapelets ; Demain la messe aura lieu à 18 heures et les croix seront bénies ; Le samedi, il y aura une procession dans les rues environnantes avec le signe de la bénédiction des bougies. Dimanche, l’eau sera bénie, lundi les images religieuses et mardi les enfants et les jeunes. Chaque jour, le manteau de l’image sera imposé spécialement aux malades. Mercredi à 18h00 le Père Marcelo Churquina présidera la Sainte Messe et à 19h00 il y aura un partage communautaire.

Monastère des Carmélites

Hier après-midi, la Porte Sainte a été inaugurée au Monastère des Carmes Déchaux Nuestra Señora del Rosario et San José de Río Blanco pour le jubilé des 50 ans de sa fondation. Tous les Jujeños ou visiteurs qui participent à ses célébrations ou font un pèlerinage au Carmel (avenue Monseñor Blanco), que ce soit individuellement, en groupes ou en communautés paroissiales, peuvent recevoir l’indulgence plénière, jusqu’au 25 décembre. Les différentes paroisses ont diffusé l’appel à accompagner la communauté des Carmes Déchaussées de Río Blanco qui célébrera le 27 octobre son anniversaire d’or de présence dans le diocèse de Jujuy. Plus d’informations à l’Évêché de Jujuy, téléphone 0388-4226569 du lundi au vendredi de 9h à 13h ; ou au Secrétariat du Sanctuaire du Río Blanco de 17h30 à 19h30 du lundi au vendredi au 0388-4052000.

-

PREV Adrián Suar et Griselda Siciliani, dans une interview, ont donné des détails sur leur séparation, qu’ont-ils dit ?
NEXT De la colline et de la plaine, histoire du Septeto Santiaguero