César Farías a eu un conflit avec Francisco “Pacho” Vélez à propos de “potins sur le coiffeur”

César Farías a eu un conflit avec Francisco “Pacho” Vélez à propos de “potins sur le coiffeur”
César Farías a eu un conflit avec Francisco “Pacho” Vélez à propos de “potins sur le coiffeur”
-

Le départ inattendu de l’entraîneur vénézuélien du club “Escarlata” continue d’avoir de grandes répercussions, principalement en raison de la courte période de son mandat (pas même 4 mois) et des raisons de son départ.

(Voir aussi : « Venir en Amérique était un problème » : César Farías, épicé après avoir quitté le club ‘Escarlata’)

Et, selon ce qui a circulé dans différents médias sportifs, Farías n’avait pas de bonnes relations avec l’équipe. Cela a été annoncé il y a quelques jours par le journaliste Julián Céspedes dans Win Sports, où il a assuré qu’un joueur de l’équipe lui avait fait part de la discorde qui existait dans le groupe avec l’entraîneur.

Cependant, dans plusieurs interviews, Farías lui-même a nié cette situation et a indiqué que son départ est simplement dû au fait qu’il n’a pas atteint les objectifs fixés par le conseil d’administration.

Que s’est-il passé entre César Farías et « Pacho » Vélez ?

Il l’a réaffirmé ce jeudi 2 mai sur ESPN, où il a rencontré le journaliste Francisco « Pacho » Vélez.

« Cela fait des jours que vous me diffamez. Ce n’est pas vrai, et excusez-moi de devoir le nier catégoriquement, mais la vérité est que j’ai été surpris par tout ce que vous avez dit sur moi”, a déclaré l’entraîneur d’un ton agacé.

En entendant cela, Vélez parut confus et demanda immédiatement : “Ce que les choses?”.

Ici, la vidéo du moment :

Farías n’a rien caché et a fait un bref résumé de tout ce qui a été dit sur son départ du club de Valle del Cauca.

« Que je me suis battu, que j’ai frappé un entraîneur, que j’ai frappé une dame… un certain nombre de choses. Imaginez si César Farías avait frappé quelqu’un ici, le scandale qui aurait réellement éclaté. Dire qu’il avait de mauvaises relations avec les joueurs, ce n’est pas vrai. Mais je peux vous dire que si j’écoutais ce qu’ils disent de moi…”, a commenté l’entraîneur dans ladite interview avec ESPN.

Lire aussi


flèche


flèche

Mais ce n’est pas tout, puisqu’il a également assuré que c’était un collaborateur de Vélez qui lui avait apporté de prétendues fausses informations.

« Il y a un homme qui a un nom de famille, qui est celui qui vous apporte l’information… Alors je dois croire ça ? Non, je n’arrive pas à croire aux potins des salons de coiffure. Je vous respecte et vous respecte, je vous ai accordé de la considération parce que vous êtes plus âgé que moi, mais je mérite le respect et vous me diffamez. “Il s’agit d’une chaîne internationale et je me sens moralement affecté parce que j’ai des fils et des filles”, a conclu le Vénézuélien.

Lisez toute l’actualité sportive d’aujourd’hui ici.

-

PREV Cette vidéo ne montre pas les indigènes du Cauca se dirigeant vers Bogotá pour assister aux marches du 1er mai.
NEXT Des dissidents présumés des FARC ont incendié un bus public à Casanare