Le plan de développement du district de Galán propose 3 nouvelles taxes pour les résidents de Bogota

Le plan de développement du district de Galán propose 3 nouvelles taxes pour les résidents de Bogota
Le plan de développement du district de Galán propose 3 nouvelles taxes pour les résidents de Bogota
-

Bogotá

Le débat autour du Plan de Développement du District de Bogotá Elle s’intensifie avec les critiques du conseiller Daniel Briceño du Centre démocratique. Dans une récente interview, Briceño a détaillé diverses préoccupations et alertes qu’il a identifiées au sein du projet présenté par le maire Carlos Fernando Galán.

L’une des principales préoccupations exprimées par Briceño concerne le financement du plan, soulignant qu’il existe de graves problèmes dans cet aspect. Le plan propose un budget de 142 milliards de pesos pour les quatre prochaines annéesOui, dont il est prévu d’obtenir 8 milliards par emprunt. En outre, L’administration cherche à lever 1,5 milliard en mettant en place trois nouvelles taxes.

Parmi ces taxes, se distingue la surtaxe des pompiers, qui vise à récolter 200 milliards de pesos. Cependant, Briceno prévient que cela impliquerait une augmentation de 1% de la taxe sur l’industrie et le commerce, générant une augmentation de la fiscalité des entreprises qui, selon l’édile, sont déjà assez étouffées.

A lire aussi :

Un autre point critique abordé par le conseiller est le supplément de stationnement, qui devrait rapporter 300 milliards de pesos avec une augmentation de 17% pour chaque minute de stationnement. S’ajoutant aux 19% de TVA actuellement payée, Cela ajouterait au total 36 % de la charge fiscale au service de stationnement. Briceño souligne que cette charge fiscale supplémentaire aura un impact significatif sur les utilisateurs de véhicules, augmentant considérablement les coûts associés.

Concernant la taxe d’éclairage public, l’édile explique qu’il est prévu de lever un milliard de pesos supplémentaires. Cela se traduirait par une augmentation de 10 % de la d’éclairage pour certains immeubles commerciaux et industriels, et de 7 % pour les immeubles résidentiels, selon les strates. Un nouveau coût que les entreprises et industries de la ville doivent assumer dans le du Plan de Développement du Quartier, qui propose la réactivation économique comme deuxième axe central. Cela semble paradoxal, puisque ces nouvelles pressions fiscales exercent une pression accrue sur le secteur productif de la capitale.

#Colombia

-

PREV Alertes SMN en cas de fortes tempêtes et de chutes de neige, ainsi que de vent de Zonda
NEXT Cuba présente une nouvelle plateforme pour la gestion des visas touristiques