La police découvre une cargaison de marijuana sur l’autoroute de Neiva

La police découvre une cargaison de marijuana sur l’autoroute de Neiva
La police découvre une cargaison de marijuana sur l’autoroute de Neiva
-

Dans le secteur Guacirco, sur la route 45, les unités de la Section de Transit et Transport de Huila ont saisi 700 kilos de marijuana destinés à être transportés vers la capitale du pays. Un homme qui conduisait le véhicule a été capturé lors de l’incident.

Dans la lutte contre le trafic de drogue, les autorités de la capitale Huila ont réussi à porter un coup dur aux structures criminelles qui doivent leurs économies illicites à la production, au transport et à la vente de substances hallucinogènes.

Lors de la dernière opération, 700 kilos de marijuana ont été saisis, qui ont été transportés sous forme de dissimulation dans un camion de marchandises le long de la route nationale qui mène de Neiva à la municipalité d’Aipe.

L’opération

Selon le rapport officiel, ce sont les agents en uniforme de la Section de Transit et Transport de Huila qui, à travers un poste de contrôle installé dans le secteur de Guacirco, dans la juridiction de Neiva, ont donné le signal d’arrêt à un véhicule pour une procédure de routine.

Lors de l’inspection, les agents ont découvert des pièces équipées d’une double tente camouflant des paquets de blocs enveloppés dans du vinyle noir, ce qui a éveillé des soupçons qui ont motivé un examen plus rigoureux.

La drogue

C’est ainsi qu’ils ont trouvé l’alcaloïde caché à l’intérieur du véhicule destiné à la ville de Bogota. Ainsi, les avoirs ont procédé à la saisie de la marijuana et à la capture du conducteur qui doit répondre du délit de trafic, fabrication ou transport de stupéfiants.

Cette réserve était évaluée sur le marché illicite à plus de 720 millions de pesos. “Avec cette saisie, nous affectons directement les finances criminelles de ces organisations dédiées au trafic de stupéfiants, qui affectent directement la santé des Colombiens et en particulier de nos enfants et adolescents”, a déclaré le colonel Alexander Castillo Marín, commandant de la police métropolitaine de Neiva.

Les judiciarisés

L’accusé a été laissé à la disposition du Parquet, qui le présentera en audience devant un juge de contrôle des garanties qui définira sa situation judiciaire conformément à ce qui est établi dans l’article 376 du Code pénal colombien.

Il convient de rappeler que la règle souligne que quiconque, sans autorisation de l’autorité compétente, entre dans le pays, transporte, transporte, stocke, produit, vend, propose, acquiert ou fournit une substance stupéfiante à quelque titre que ce soit, encourra une peine d’emprisonnement de cent vingt-huit (128) à trois cent soixante (360) mois et une amende de mille trois cent trente-quatre (1.334) à cinquante mille (50.000) salaires minima mensuels légaux en vigueur.

-

PREV La Colombie reste un danger pour les journalistes : un rapport révèle les risques pour la presse
NEXT Cauca : deux militaires ont perdu la vie dans des combats contre des dissidents des FARC