L’Armée annonce qu’elle aura besoin de 900 diplômés de la formation professionnelle pour le complexe

-

Il Armée a exposé ce mardi à Algésiras il attrait commercial ce qui implique sa future base logistique nationale, qui sera construite à Cordoue et dont les travaux d’urbanisation ont commencé en décembre – elle deviendra pleinement opérationnelle en décembre 2028 -.

Il l’a fait en forum ‘La connectivité logistique. Projet Technologique de la Base Logistique’, organisé dans cette ville de Cadix par CECO, avec la collaboration de la Mairie de Cordoue. Les patrons continuent comme ça série de présentations de cette puissante initiativeavec lequel cherche à attirer les entreprises qui s’installent sur nos terres. Le projet a déjà été « vendu » à Bilbao, Madrid et Malaga.

Lors de cette réunion, le lieutenant-général Luis Cebriandirecteur général des Infrastructures du ministère de la Défense, a établi la feuille de route de ce macro-équipement militaire. Commencera à marcher après un investissement entre 345 et 385 millions. La Régie et le Conseil municipal contribueront également à ce montant.

En fait, il s’est arrêté pour se rappeler que Le gouvernement régional “contribue à hauteur de 100 millionsqui financera le Centre d’approvisionnement“, l’équipement avec la plus grande charge technologique.” Ce sera l’un des deux grands bâtiments dont disposera la base logistique – l’autre sera un immense atelier.

Revenant au principal entrepôt automatisé, Cebrián a souligné qu’il absorbera 43 000 mètres carrés. Ils seront certains installations “robotiques”», qui sera inclus « dans votre projet de construction ». Il a indiqué que son coût sera “d’environ cent millions”, auquel seront destinés les fonds fournis par le Conseil.

Bien entendu, l’Armée veut réaliser un chiffre proche de 500 millions de décaissementscar, une fois qu’il commencera à fonctionner pleinement fin 2028, il entend le doter, en fonction des disponibilités budgétaires, d’une crèche, d’un centre socioculturel, d’une partie de l’hébergement ou d’un musée.

Ce haut responsable de l’Armée a rappelé jalons temporaires pour l’exécution de la Base Logistique. Il est prévu que En mars 2025, les travaux d’urbanisation seront achevés qui sont actuellement en développement à La Rinconada. Là, les administrations locales et régionales ont cédé 85 hectares au gouvernement central, qui sont conditionnés par un investissement de 23 millions.

Simultanément le projet est en cours d’élaboration qui guidera le construction des domaine -34 infrastructures sont prévues. Les deux sociétés qui le préparent le livreront intégralement en décembre de cette année – il existe déjà un avant-projet.

«La construction des propriétés apportera des opportunités commerciales. Parce que nous attribuerons les récompenses par lots ; pas par contrat unique. On parle de 345 à 385 millions»

Luis Cebrian

ministère de la Défense

Dans Septembre 2025, les travaux de construction commenceraient des bâtiments et équipement. Là, ce haut responsable du ministère de la Défense a souhaité faire une pause pour inciter les entreprises de construction à participer aux différents appels d’offres qui seront activés. Ce seront des « opportunités d’affaires ». Car les attributions immobilières se feront « par lots et non en un seul contrat ».

La prochaine étape serait de une partie du complexe militaire entrerait service en décembre 2027. Et enfin, comme indiqué dès le dernier mois de 2028, il serait pleinement opérationnel.

Ce macrocentre militaire se concentrera dans Cordoue onze unités logistiquesdes douze existants, que l’armée a distribué dans toute l’Espagne. La capitale regroupera ainsi les activités de maintenance matérielle qui, comme le souligne la Défense, « réduiront les temps de service, les mouvements et les infrastructures ». «C’est un projet en cours et on ne peut pas l’arrêter. Le début des travaux envoie un message fort de la part des trois Administrations dans cette initiative”, a déclaré catégoriquement Cebrián, démontrant l’attrait que cette initiative peut avoir pour le monde des affaires.

Travaux d’urbanisation de la Base Logistique

valerio mérinos

Sur le forum, le Lieutenant-général Fernando García et García de las Hijas, chef du commandement du soutien logistique de l’armée. Il a souligné les “trois dimensions spectaculaires” que possède la Base Logistique, en termes d’infrastructures, avec “84 hectares et 32 ​​bâtiments intelligents”, d’investissement, avec une prévision d'”environ 50 millions” et d’investissement humain.

Sur ce dernier aspect, il a été élargi pour indiquer que, lorsque ce complexe militaire sera à pleine capacité, « 1.700 personnes » y travailleront. Parmi eux, un millier seront des civils. Et parmi ces milliers d’ouvriers, il a avancé : «90% [900]» ils devront être diplômés en FP“avec des compétences numériques avancées”.

Il a ajouté que Ils auront besoin de « talents » issus de la formation professionnelle. García y García de las Hijas a souligné que « la communauté éducative de Cordoue et d’Andalousie s’adapte aux profils d’emploi public que nous allons offrir ».

-

PREV Ils étudient à Cordoue l’application des recettes de beauté médiévales aux cosmétiques actuels
NEXT Les affrontements armés en Algérie, Cauca, ont conduit au confinement de plus de 350 familles